Apprendre à enseigner

L'Observateur de l'OCDE

Réunion des ministres de l’Éducation sur le thème : « Améliorer la qualité de l’enseignement pour tous », 18-19 mars, Dublin, Irlande

« La quête incessante d’un avantage compétitif dans l’économie mondiale du savoir a conduit tous les responsables politiques à se polariser sur l’instruction, facteur essentiel du renforcement de la compétitivité, de l’emploi et de la cohésion sociale. » C’est en ces termes que Noel Dempsey, Ministre irlandais de l’Éducation et de la Science, a résumé le rôle important de l’éducation, lors d’une réunion très animée des ministres de l’Éducation des pays de l’OCDE à Dublin en mars.Les participants ont en général convenu qu’il était essentiel d’améliorer le suivi des niveaux de formation et d’élargir l’évaluation des performances éducatives. Mais la question des moyens à mettre en œuvre pour y parvenir a provoqué un vif débat. Les évaluations nationales servent-elles plus à restreindre les programmes d’enseignement qu’à favoriser le progrès ?L’instruction est aussi un outil permettant de renforcer la cohésion sociale. « Concilier les besoins de l’économie et les objectifs sociaux plus vastes des systèmes éducatifs est l’une des tâches les plus ardues à laquelle les responsables politiques vont être confrontés au cours des 10 prochaines années », a fait observer M. Dempsey. Cela dit, la question des enseignants est peut-être celle qui a suscité le plus d’intérêt lors de la réunion. La pénurie d’enseignants s’est généralisée, tandis que le vieillissement du corps enseignant et l’incapacité à attirer les candidats les plus qualifiés vers cette profession, en particulier dans des disciplines telles que les mathématiques et les sciences, continuent de poser problème aux responsables politiques. Diverses solutions ont été examinées : l’assouplissement des voies d’accès à l’enseignement, assorti de formations tout au long de la vie à l’intention des enseignants, ou encore les moyens d’améliorer les conditions de travail et l’accompagnement des nouveaux enseignants, par exemple.À l’évidence, l’image des enseignants doit s’améliorer. Les ministres ont noté que ceux qui ont le plus d’estime pour les enseignants sont souvent ceux qui sont en contact avec eux. Ils ont également souligné qu’il importait de renforcer les liens entre l’école et son quartier.© L’Observateur de l’OCDE, N°243, Mai 2004



NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019