Coopération avec le NPDA

Le 16 mai 2002 à Paris, la réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des ministres a reçu cinq invités d’honneur: les ministres de l’Afrique du Sud, de l’Algérie, de l’Égypte, du Nigeria et du Sénégal. Ils se sont entretenus avec les ministres des pays de l’OCDE sur le financement du développement dans sa globalité, mais aussi plus particulièrement sur les moyens de développer la coopération entre l’OCDE et le NPDA. Tous ont convenu que le NPDA était une initiative prometteuse qu’il fallait faire avancer. Plusieurs possibilités ont été dégagées, à savoir notamment:
Un renforcement de la participation de l’Afrique aux Forums mondiaux de l’OCDE et aux autres activités d’ouverture menées dans des secteurs comme l’investissement, le commerce, la bonne gouvernance, le renforcement des capacités statistiques et le développement durable;Des échanges de vues et d’expérience sur les mécanismes d’examen par les pairs et sur les conditions nécessaires pour que les pays africains puissent les appliquer effectivement;Des consultations sur les pratiques les plus bénéfiques en matière de développement, sur l’efficacité de l’aide et sur les avantages, pour le développement, du commerce, de l’investissement, de la bonne gouvernance et du travail relatif au développement durable. © L’Observateur de l’OCDE, Nº233, Août 2002



NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019