Autriche : inflation bridée

L'Observateur de l'OCDE

En 2010, l’Autriche va sans doute sortir de sa pire récession depuis des décennies grâce à l’amélioration du contexte extérieur et à des politiques de soutien. Si ces conditions se maintiennent, la croissance devrait s’accélérer pour atteindre son potentiel en 2011. Toujours est-il que le chômage ne fera qu’augmenter jusqu’à la fin de 2010 et que l’inflation, quoiqu’en hausse, restera bridée.

Face à la dégradation de sa position budgétaire, l’Autriche doit s’engager à mettre en oeuvre une stratégie crédible de consolidation à moyen terme une fois la reprise amorcée. Les réformes administratives devront être poursuivies afin de faciliter l’assainissement des finances publiques. La croissance pourrait se révéler plus forte dans le court terme du fait de la nette amélioration de l’économie mondiale. Le risque de crise financière en Europe centrale et orientale diminue, mais une augmentation de la proportion de prêts improductifs mettrait le secteur bancaire autrichien sous pression, ce qui obligerait à revoir les prévisions budgétaires à la baisse.


©L'Observateur de l'OCDE N° 276-277, décembre 2009-janvier 2010




NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019