Où sont les scientifiques de demain ?

Encouraging Student Interest in Science and Technology Studies
La science est nécessaire à notre époque, sans doute plus que jamais. Dans les domaines de l’environnement, de l’énergie, et plus généralement de l’innovation, les investisseurs malins parient sur les cerveaux. Le public a besoin de scientifiques sincères qui cherchent le savoir et arbitrent des débats sur, par exemple, le changement climatique, l’énergie nucléaire ou les nanotechnologies. Mais ces scientifiques se font rares.
En 2005, l’un de nos articles prévoyait le manque imminent de personnel pour le nucléaire (voir Barry Kaufer sur www.observateurocde.org). L’AEN de l’OCDE a récemment répété ce message voir (www.nea.fr). Les experts politiques tirent maintenant la sonnette d’alarme en ce qui concerne la science en général : la pénurie sera de pire en pire si les autorités ne prennent pas des mesures pour remonter les niveaux d’inscription dans les filières scientifiques et technologiques.Il s’agit d’un défi important. Le dernier rapport PISA de l’OCDE sur les compétences scientifiques de 400 000 étudiants dans 57 pays montre que les jeunes reconnaissent l’importance de la science, mais ne témoignent guère d’enthousiasme pour en faire leur carrière. Pas étonnant que les étudiants du secondaire soient aussi très pessimistes sur le futur de l’environnement. Une publication récente du Forum mondial de la science de l’OCDE, Encouraging Student Interest in Science and Technology Studies, montre que les meilleurs étudiants ne choisissent pas les sciences car celles-ci sont incomprises. L’image du scientifique en blouse blanche ne serait pas non plus d’une grande aide.Mais surtout, dans un monde où les bonus dans la finance représentent des millions, la science n’est tout simplement pas vue comme un secteur où l’on peut faire de l’argent. Après tout, la finance aussi a besoin de gens intelligents. Le salaire n’est peut-être pas le seul problème, mais s’il n’est pas résolu, il faudrait un génie pour remédier à la pénurie de scientifiques. S’il reste des génies, bien sûr…Voir le Forum mondial de la science sur www.oecd.org/prospective. ISBN 9789264040892 (version française à paraître)©L’Observateur de l’OCDE nº 264/265, décembre 2007-janvier 2008



NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019