Interdépendance commerciale

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir

L’interdépendance croissante des pays et régions dans tous les domaines des transactions internationales est l’une des spécificités de la mondialisation.
Selon les derniers Indicateurs de l’OCDE sur la mondialisation économique, la part de la demande satisfaite par les importations dans la zone OCDE est passée de 34 % en 1995 à 41 % en 2003 pour les biens, et de 35 % à 48 % pour les services. La part des importations de l’Union européenne en provenance du reste de l’OCDE est restée très importante, malgré une légère baisse, aux alentours de 71 % entre 1995 et 2003. Cette part est forte aussi, quoique bien moindre, aux États-Unis où elle représente environ un tiers des importations.Par ailleurs, l’importance des importations en provenance de Chine a presque doublé, passant aux États-Unis de 6,3 % en 1995 à 12,5 % en 2003. L’Union européenne est la zone la moins dépendante des importations de Chine. Environ 20 % des importations japonaises proviennent de la Chine, qui n’est pas membre de l’OCDE. La plupart des importations japonaises proviennent de la zone hors OCDE. Pour commander Mesurer la mondialisation : Indicateurs de l’OCDE sur la mondialisation économique, voir www.ocdelibrairie.org. ©L’Observateur de l’OCDE, n°252/253, novembre 2005



NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019