La classe moyenne a-t-elle encore les moyens ?

Depuis le baby-boom, toutes les générations ont vu leur classe moyenne se réduire et perdre de son influence économique. Faut-il s’en préoccuper ? Le rapport Sous pression : la classe moyenne en perte de vitesse répond par l’affirmative et démontre qu’une classe moyenne robuste et prospère est essentielle à la bonne santé de l’économie et à la cohésion sociale. La classe moyenne soutient la consommation, stimule l’investissement dans l’éducation, la santé et le logement et paie des impôts qui servent à financer la protection sociale. Les sociétés qui reposent sur une classe moyenne forte affichent de plus faibles taux de criminalité et des niveaux plus élevés de confiance et de satisfaction à l’égard de la vie. Elles jouissent également d’une plus grande stabilité politique et d’une bonne gestion des affaires publiques.

Alors, pourquoi les classes moyennes d’aujourd’hui se sentent-elles à ce point écrasées ? D’une part, elles sont durement frappées par le coût de la vie, en hausse : le prix des logements et les dépenses de santé et d’éducation ont augmenté plus rapidement que les salaires, qui stagnent. De plus, la sécurité de l’emploi diminue à mesure que la mondialisation et l’automatisation transforment le monde du travail. Il n’est donc pas surprenant que plus de 20 % des foyers à revenu intermédiaire dépensent plus qu’ils ne gagnent. La richesse se concentre aussi de plus en plus dans les mains des plus riches, les 10 % situés au sommet de la distribution des revenus détenant près de la moitié de la richesse totale. 

Il n’est pas non plus étonnant que la classe moyenne dans un si grand nombre de pays dénonce l’injustice du système socio-économique actuel et réclame sa part de la croissance. Cette situation a entraîné une montée du populisme et suscité des tensions sociales.

Le rapport de l’OCDE évoqué plus haut analyse en profondeur les faits et les chiffres derrière les gros titres et les manifestations. Il contient des éléments qui confirment la pression et les risques croissants auxquels les classes moyennes sont confrontées, et il envisage des solutions. Il avance qu’il faut rendre le système prélèvements-prestations plus juste et recommande de mettre en œuvre des réformes pour améliorer l’accès au logement et à l’éducation. Il préconise aux États de s’attaquer aux inégalités « à la racine », en adaptant l’éducation et la formation au monde du travail en mutation rapide. Enfin, le rapport plaide en faveur d’une action politique immédiate afin d’atténuer la pression qui pèse sur les ménages de la classe moyenne et de raviver le « rêve de la classe moyenne ».

OCDE (2019), Sous pression : la classe moyenne en perte de vitesse, Éditions OCDE, Paris, https://www.oecd-ilibrary.org/social-issues-migration-health/sous-pression-la-classe-moyenne-en-perte-de-vitesse_2b47d7a4-fr.




Données économiques

PIB -9.8% T3 2020
Échanges exp -17.7% ; imp -16,7% T2/T1 2020
Inflation annuelle 1,2% août 2020
Chômage 7,4% août 2020
Mise à jour: 13 octobre 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019