Intelligence sociétale

© OECD

Voici 70 ans, le scientifique Alan Turing se demandait en philosophe si les machines possédaient ou non la faculté de penser. Forgé en 1956, le terme d’intelligence artificielle, et son acronyme IA, se rencontrent aujourd’hui partout. Les percées réalisées depuis 2011 par les techniques d’apprentissage automatique–une forme d’IA régie par une approche statistique–ont considérablement accru les capacités prédictives des machines. C’est à l’une de ces techniques, appelée « réseaux neuronaux », ainsi qu’à l’existence de bases de données colossales et à la puissance de calcul disponible, que l’IA doit son développement fulgurant.

L’essor de l’IA donne lieu à toutes sortes d’interprétations–parfois erronées, d’espoirs et de craintes. L’IA peut-elle être bénéfique pour le bien-être, la productivité ou encore l’environnement, entre autres ? Sera-t-elle au contraire le vecteur d’inégalités et l’instrument des luttes de pouvoir de demain ?

Ce nouveau rapport de l’OCDE (qui sera également disponible en français) s’emploie à faire mieux comprendre la relation entre l’IA et la société, que ce soit aujourd’hui ou dans un avenir proche.

Il précise en premier lieu ce qu’est l’intelligence artificielle et propose une taxonomie propre à aider les responsables publics dans l’appréciation des tendances et des enjeux en la matière. Il examine ensuite le paysage dans lequel cette technologie s’insère pour illustrer l’action transformative exercée sur les sociétés et les économies. Pour la seule année 2016, entre 26 et 39 milliards USD ont été investis dans l’IA à l’échelle mondiale.

Les auteurs du rapport étudient tour à tour dix domaines dans lesquels les applications de l’IA sont florissantes : les transports, l’agriculture, les services financiers, le marketing et la publicité, les sciences, la santé, la justice pénale, la sécurité, l’administration publique, sans oublier la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Dans le domaine agricole, par exemple, l’IA aide à surveiller l’état des cultures et des sols de manière à obtenir de meilleurs rendements.

Cela étant, les applications de l’IA ayant une diffusion mondiale, leur utilisation soulève divers problèmes liés au respect des valeurs humaines, à l’équité, à la prise de décisions par l’homme, à la vie privée, à la sécurité et à la transparence. Nul ne peut prétendre avoir la solution à chacun de ces problèmes. C’est par la coopération internationale et la mobilisation de toutes les sphères de la société qu’il sera possible de tirer le meilleur parti de l’IA et de garantir son utilisation au service de l’intérêt général.

Le rapport s’appuie sur les travaux d’un groupe d’experts de l’IA formé en 2018 pour dégager des principes propres à favoriser l’innovation, l’adoption des technologies et la confiance en l’IA. Les débats de ces experts ont inspiré à l’OCDE ses Principes sur l’intelligence artificielle, adoptés en mai 2019 (voir la Recommandation du Conseil sur l’intelligence artificielle).

Ce rapport vient à point nommé pour éclairer l’action des pouvoirs publics et la rendre plus efficace à l’heure où l’IA se diffuse au sein de nos sociétés sous des formes toujours plus diverses, multipliant promesses et inquiétudes.

OCDE (2019), Artificial Intelligence in Society, Éditions OCDE, Paris, https://doi.org/10.1787/eedfee77-en (version française à paraître).

© Juillet 2019

Version anglaise: 

http://oecdobserver.org/news/fullstory.php/aid/6208/Societal_intelligence.html

 

à lire aussi sur: IA, société



Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp +0.4% ; imp -1.2% T1 2019
Inflation annuelle 1.9% août 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 9 septembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Regarder la conférence de presse finale de la réunion ministérielle de l'OCDE 2018.
  • Coopération internationale, croissance inclusive et transformation digitale sont les thèmes clés du Forum de l’OCDE, les 29 et 30 mai, sous la bannière « Ce qui nous rapproche ». La Réunion du Conseil au niveau des Ministres se tiendra les 30 et 31 mai : présidée cette année par la France, elle explorera notamment la question du multilatéralisme.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019