Nouvelles règles necessaries

Il est intéressant de remarquer qu’il est parfaitement rationnel pour les prêteurs (et les compagnies d’assurances) de baisser leurs prix et leurs garanties en temps de prospérité, afin d’augmenter leur part de marché. C’est leur moyen de gagner de l’argent.

Mais il est également important de comprendre le concept de risques assurables et non-assurables. Les instruments de couverture de défaillance (credit default swaps) visent, dans une large mesure, à protéger les investisseurs des risques systémiques, qui ne sont pas des risques assurables. Ce n’est pas un risque assurable. Ces instruments sont donc en fait une forme d’abus de bilans comptables solides (ou une véritable fraude s’ils ne reposent pas sur des bilans solides). Je pense donc qu’il serait prudent de les rendre illégaux. Il est déjà difficile d’attribuer un prix à un risque direct. Tenter de le faire pour des risques secondaires ou tertiaires est tout simplement impossible. L’échec des agences de notation et l’empressement à donner de la valeur à des produits « pourris » prouve qu’il est impossible de consolider des échanges qu’aucune des parties prenantes ne peut évaluer.

Max Kummerow

Voir www.oecd.org/fr/assurance/

©L'Observateur de l'OCDE N° 279 mai 2010




Données économiques

PIB -9.8% T3 2020
Échanges exp -17.7% ; imp -16,7% T2/T1 2020
Inflation annuelle 1,2% août 2020
Chômage 7,4% août 2020
Mise à jour: 5 novembre 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abonnez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019