Climat incertain

Climate Policy Uncertainty and Investment Risk
La Conférence de l’ONU sur le changement climatique à Bali début décembre 2007 a pu susciter de nouveaux espoirs de progrès mais il faudra plus que de la bonne volonté politique pour résoudre le problème.
Pour assurer la fourniture d’une énergie abondante, abordable et propre, un investissement considérable est nécessaire – plus de 11 billions de dollars, selon une estimation de l’AIE dans le World Energy Outlook 2006. Cet investissement devra répondre aux signaux du marché, promouvoir le développement et le déploiement de nouvelles technologies abordables et réduire l’empreinte carbone. Il devra également être réalisé à temps.Cependant, les investisseurs ont largement le choix pour placer leur capital. Comment s’assurer que l’énergie et la protection de la planète recevront l’investissement adéquat ? Premier rapport tirée d’une étude sur quatre ans de l’AIE, Climate Policy Uncertainty and Investment Risk étudie le secteur de l’énergie et analyse la manière dont l’incertitude sur le changement climatique pourrait affecter l’investissement, notamment dans la production d’électricité. Pour les producteurs d’énergie, dont le stock de capital est intensif et longue durée, ces risques peuvent retarder l’investissement. Le rapport montre que les primes de risque liées aux incertitudes sur le changement climatique peuvent renchérir de 40 % les coûts de construction d’une usine pour des investisseurs, et de 10 % le prix payé par les utilisateurs finaux d’électricité.Selon le rapport, il faudra un renouvellement quasi-total des infrastructures énergétiques mondiales pour satisfaire nos besoins en énergie tout en maintenant les émissions de gaz à effets de serre à un niveau très bas. Le problème est de s’assurer que des buts apparemment différents soient atteints : fournir de l’énergie de manière profitable et limiter le changement climatique. Le rapport appelle les gouvernements à créer un environnement plus sûr dans le domaine de l’énergie, à la fois pour les investisseurs et les usagers.Voir également l’article de Barrie Stevens et Pierre-Alain Schieb. ISBN 9789264030145 (disponible en anglais uniquement)©L’Observateur de l’OCDE n° 264/265, décembre 2007-janvier 2008



Données économiques

PIB -9.8% T3 2020
Échanges exp -17.7% ; imp -16,7% T2/T1 2020
Inflation annuelle 1,2% août 2020
Chômage 7,4% août 2020
Mise à jour: 5 novembre 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abonnez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019