Choisir un programme

Cliquer pour agrandir

Il est facile d’appeler à une action urgente dans le domaine de l’environnement, mais encore faut-il savoir par où commencer. Une approche pragmatique consisterait à regrouper les différentes mesures possibles au sein de programmes cohérents et adaptés aux priorités et objectifs publics.

Si chaque mesure présente des avantages et des inconvénients, l’efficacité du programme repose sur l’ensemble des mesures retenues. Dans un programme efficace, les instruments de marché comme les taxes environnementales seront vraisemblablement prépondérants, et seront soutenus par la réglementation, l’éco-étiquetage, la formation, le financement de la R-D, etc.

Prenons le train de mesures présenté dans les Perspectives de l’environnement 2008 : amputer de 50 % les subventions agricoles et les droits de douane partout dans le monde, au moyen d’une baisse progressive de 3 % par an sur la période 2010-2030. Le recours aux biocarburants de deuxième génération, cultivés sur des sols peu fertiles n’accueillant pas de cultures vivrières, serait également accéléré.

Un prix du carbone serait progressivement introduit dans tous les secteurs grâce à une taxe de 25 dollars par tonne d’équivalent CO2, d’abord dans les pays de l’OCDE à compter de 2012, puis dans les principales économies émergentes en 2020, et dans le reste du monde en 2030. Des mesures de réglementation des émissions seraient instaurées dans les transports, la production électrique, le raffinage et l’industrie, en commençant par les secteurs peu efficients comme les transports maritimes. Enfin, le programme serait complété par des mesures d’amélioration des systèmes sanitaires.

Cet exemple n’est pas exhaustif, mais les résultats en seraient intéressants : réduction à un tiers de la hausse des émissions de gaz à effet de serre, contraction sensible des émissions d’oxyde d’azote et amélioration de la qualité de l’eau et des systèmes d’assainissement. Le coût global en serait seulement 0,03 point de pourcentage de la croissance du PIB mondial d’ici 2030. Sans compter les gains d’un environnement plus propre en termes de santé !

Pour plus d’informations sur les possibilités d’action et ce programme, voir les Perspectives de l’environnement de l’OCDE à l’horizon 2030, chapitre 20.

©L’Observateur de l’OCDE n° 266, Mars 2008




Données économiques

PIB -9.8% T3 2020
Échanges exp -17.7% ; imp -16,7% T2/T1 2020
Inflation annuelle 1,2% août 2020
Chômage 7,4% août 2020
Mise à jour: 5 novembre 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abonnez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019