Infrastructures mexicaines

Cliquer pour agrandir

Le Mexique a connu de grandes avancées économiques ces dix dernières années, et la croissance de sa production devrait s’établir entre 3,5 et 4 % en 2007-08. Néanmoins, selon la dernière Étude économique sur le Mexique, seuls de nouveaux efforts de réforme permettront au pays d’augmenter sa croissance et de rattraper les pays les plus riches de l’OCDE.
Ainsi l’Étude se demande notamment comment améliorer qualitativement et quantitativement les services d’infrastructure : transports, télécommunications ou énergie. Les pouvoirs publics ont réduit les restrictions réglementaires et ont cherché à renforcer la concurrence dans les activités ferroviaires et portuaires, par exemple, mais de nouvelles avancées pourraient stimuler davantage la productivité, l’innovation et la croissance.Le cadre réglementaire du Mexique est plus restrictif que la moyenne de l’OCDE pour l’électricité, le gaz et les services postaux. Par ailleurs, même dans les transports, où la réglementation est relativement moins restrictive, la situation peut être améliorée. S’agissant des routes, par exemple, environ 80 % des marchandises acheminées par voie terrestre sont transportées par autocar ou par camion. Or, si les autorités ont réussi à favoriser la participation du secteur privé à la construction et à l’entretien des routes, le système routier vieillissant du Mexique reste en mauvais état. Selon les auteurs, outre une évolution de la réglementation en faveur des partenariats publics-privés (PPP), des dépenses publiques accrues d’entretien des routes pourraient améliorer la qualité de desserte et la densité du réseau routier requise par le dynamisme de l’économie mexicaine. ©L’Observateur de l’OCDE n°263, octobre 2007



Données économiques

PIB -9.8% T3 2020
Échanges exp -17.7% ; imp -16,7% T2/T1 2020
Inflation annuelle 1,2% août 2020
Chômage 7,4% août 2020
Mise à jour: 5 novembre 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abonnez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019