Déchets

La société de consommation dans laquelle nous vivons est aussi celle du « tout jetable ». L’Union européenne produira cette année environ 1,3 milliard de tonnes de déchets, soit quelque 3,5 tonnes de déchets solides pour chaque homme, femme et enfant. Les États-Unis traitent chaque jour 2 kg d’ordures ménagères par personne ; ce chiffre s’établit à 1,1 kg en Europe.

Dans les pays de l’OCDE, la production annuelle totale de déchets s’élève à plus d’une demi tonne par personne, dont seulement 16 % sont recyclés. Tout le reste, exceptés les 6 % transformés en compost, est mis en décharge ou incinéré.Le traitement des déchets, non seulement coûte cher, mais a également des effets préjudiciables sur l’environnement. Faire assumer aux producteurs de déchets une plus large part des coûts directs peut les inciter à réduire leur production et à recourir davantage au recyclage. Addressing the Economics of Waste réunit plusieurs études qui passent en revue les avantages et inconvénients du recyclage par rapport à la mise en décharge ou à l’incinération. Une analyse comparative réalisée par l’Agence danoise de protection de l’environnement sur le traitement des déchets en PVC révèle que la mise en décharge est la solution la plus économique, mais que son impact sur l’environnement est le plus difficile à mesurer ; dans le cas de l’incinération, les coûts de traitement et les coûts pour l’environnement s’avèrent en revanche plus élevés. Les solutions mixtes alliant incinération et mise en décharge sont quant à elles moins coûteuses que, par exemple, les procédés de traitement chimique.Cet ouvrage examine l’application d’instruments de type taxes et redevances et comment éviter les risques de dépôts sauvages qui s’y attachent en faisant payer à l’avance aux producteurs des « redevances d’élimination » correspondant au coût estimé du recyclage ultérieur de leurs produits. Cette démarche renvoie au principe de « responsabilité élargie des producteurs » qui veut que les producteurs, importateurs et distributeurs organisent la collecte et le recyclage d’objets usagés tels que les équipements électriques, les vieux pneus, les piles et batteries, etc. Certaines mesures imposent aux entreprises d’intégrer un certain pourcentage de matériaux recyclés dans les nouveaux produits mis sur le marché, mais il n’est pas dit que le rapport coût-avantages de ces mesures soit véritablement intéressant. La version électronique de cette publication est disponible sur www.oecd.org/bookshop. Rappelons cependant que, si commander un document en ligne permet de réaliser des économies de papier, le matériel utilisé pour envoyer et traiter votre commande risque de finir un jour dans une décharge de déchets toxiques.© L’Observateur de l’OCDE, N°242, Mars 2004


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019