Éliminer le spam

Les gouvernements doivent renforcer leur lutte contre le spam s’ils entendent éviter que la confiance des consommateurs et des entreprises ne finisse enterrée sous une montagne de messages électroniques indésirables, a averti l’OCDE.

« Il faut un mouvement international coordonné pour qu’Internet conserve la confiance des consommateurs et des entreprises », a indiqué le Secrétaire général adjoint de l’OCDE Herwig Schlögl lors d’un atelier de deux jours sur le spam organisé par la Commission européenne en février. « Le spam risque d’éroder la confiance du consommateur en ligne, ce qui pourrait ébranler les fondements de l’économie du numérique et remettre en question le caractère ouvert d’Internet dans son ensemble. »L’aspect envahissant du spam, lequel est souvent lié à des activités frauduleuses, crapuleuses ou pornographiques et à des virus informatiques de plus en plus nuisibles, amène à s’interroger sur l’avenir du commerce électronique. Même la vie civique ordinaire, notamment l’administration en ligne, serait menacée. Malgré l’utilisation croissante de services et de technologies anti-spam, ce « pourriel » continue de proliférer et, d’après certaines sources, représente maintenant la moitié du trafic de courrier électronique sur Internet.L’OCDE a déjà produit des lignes directrices importantes sur la sécurité informatique, la sécurité des données en ligne et la protection du consommateur, qui proposent des règles de base à l’intention des pouvoirs publics, des entreprises et des particuliers. C’est l’Organisation qui est à la pointe de l’action dans ce domaine, amenant les gouvernements, les entreprises et les autres parties prenantes à se réunir pour trouver les moyens de combattre ce fléau. Il n’existe pas de solution simple, mais les gouvernements peuvent agir sur plusieurs fronts. Pour commencer, ils peuvent faire pression en tant qu’acheteurs pour encourager les fournisseurs à développer des systèmes de protection anti-spam plus efficaces. Ils peuvent aussi par une action pédagogique, promouvoir une culture de la confiance, confortée par des règles, comme celle qui veut que l’on éteigne son portable au volant ou dans l’avion.© L’Observateur de l’OCDE, N°242, Mars 2004


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019