Comprendre les négociations commerciales multilatérales: une sélection d'ouvrages

Les régimes douaniers après l'Uruguay Round
Bilan et perspectivesLa réduction massive des droits de douane et l’adoption de tarifs non discriminatoires comme principal moyen de protection commerciale constituent deux des succès les plus marquants de la diplomatie commerciale de l'après-guerre et des négociations multilatérales menées sous les auspices du GATT (devenu l’OMC). Les prochaines négociations commerciales offriront une nouvelle occasion de poursuivre le démantèlement des barrières tarifaires. Ce livre donne aux participants un outil indispensable pour formuler leurs objectifs et leurs stratégies de négociation dans le domaine des droits de douane. Il fournit aussi aux analystes les données clés nécessaires pour concevoir des scénarios de négociation et évaluer leurs effets respectifs sur les échanges, l’emploi et la croissance. Enfin, il offre la possibilité à toutes les personnes qui étudient le commerce international de consulter, sans avoir à faire de longues recherches, des données complètes, détaillées et comparables sur les tarifs, et de les appliquer directement aux questions que suscitent les politiques dans ce domaine.Code OCDE : 22 1999 03 2 P1ISBN: 92-64-27128-7180 pages ; 70 tableauxFF: 240.00 ; US $: 38.00 ; DM: 72.00 ; £: 24.00 ; ¥: 4,650.00.Échanges et concurrenceQuelles politiques pour demain ?Les liens entre politique des échanges et politique de la concurrence suscitent un intérêt croissant depuis quelques années. En effet, avec la baisse des droits de douane, les négociateurs s’intéressent de plus en plus aux politiques intérieures sources de distorsions dans les échanges, ainsi qu'aux obstacles non gouvernementaux au commerce. En outre, la disparition des barrières officielles aux échanges et à l’investissement peut inciter les entreprises à adopter un comportement anticoncurrentiel pour protéger leurs marchés. D'où la nécessité de développer des politiques cohérentes. Parce qu'elles cherchent les unes comme les autres à améliorer l’allocation des ressources, politiques des échanges et politiques de la concurrence se complètent et se renforcent mutuellement. Les travaux rassemblés dans cet ouvrage émanent du Groupe conjoint sur les échanges et la concurrence de l’OCDE. Ils examinent les relations et les complémentarités qui existent entre ces politiques à travers une approche multidisciplinaire typique de l’OCDE. Ce livre - dont un chapitre entier est consacré au secteur des télécommunications - jette sur toutes ces questions un éclairage inédit avant un nouveau cycle de négociations de l'OMC. Les problèmes soulevés dans cet ouvrage restent donc d'actualité.Code OCDE : 22 1999 04 2 P1ISBN: 92-64-27129-5 108 pagesFF: 120.00 ; US $: 20.00 ; DM: 36.00 ; £: 12.00 ; ¥: 2,300.00Les mesures commerciales dans les accords multilatéraux sur l'environnementLes conventions internationales qui visent à combattre les problèmes d’environnement mondiaux, communément appelées Accords multilatéraux sur l’environnement (AME), ont souvent recours, entre autres instruments, à des mesures commerciales. En fait, ce terme recouvre des dispositions diverses, qui vont de la simple notification des mouvements transfrontières à l’utilisation de sanctions commerciales imposées à un pays pour qu’il change de comportement en matière d’environnement. Le recours à de telles mesures dans le cadre des AME n'a pas été sans susciter des controverses dans les milieux responsables de la politique commerciale et de la politique de l’environnement. Pour démêler l'écheveau complexe de ces problèmes qui touchent tant au commerce qu'à l'environnement, la Session conjointe des experts des échanges et de l’environnement de l’OCDE a analysé l’utilisation de mesures commerciales à travers les exemples concrets qu'offrent trois AME adoptés par un grand nombre de pays : CITES (sur les espèces menacées d’extinction), le Protocole de Montréal (sur les substances qui appauvrissent la couche d’ozone) et la Convention de Bâle (sur les déchets dangereux). Si les études de cas révèlent, comme on pouvait s’y attendre, des expériences très diverses, certains problèmes et grands thèmes communs s'en dégagent, ainsi qu’une série d’enseignements ; ils sont synthétisés dans le dernier chapitre de ce volume.Code OCDE : 22 1999 05 2 P1ISBN: 92-64-27130-9240 pages ; 12 tableauxFF: 300.00 US $: DM: 90.0048.00£: 30.00¥: 5,800.00.© L’Observateur de l’OCDE, Nº219, Décembre 1999


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019