Mondialiser l'OCDE

Courrier des lecteurs

Dans son article « Réaliser le progrès mondial » (L’Observateur de l’OCDE N° 236, Mars 2003), Ron Gass examine les progrès difficiles de la mondialisation et propose que l’OCDE serve de guide dans « le volet sociopolitique de la répartition des richesses » de la théorie sur le progrès d’Arnold Toynbee. Il propose également que l’organisation devienne un pont politique entre les forces de « Davos » et celles de « Porto Alegre ».

Bien que ce raisonnement vienne d’une noble idée, il apparaît défectueux aux yeux de ceux qui se placent du coté du second volet, engagés dans le mouvement alter mondialiste. En effet, selon eux, l’OCDE a malheureusement sacrifié son impartialité tant renommée en servant de tribune principale pour le développement et la réalisation finale de l’Accord multilatéral sur l’investissement (AMI), une stratégie qui, selon certains, était en dehors du mandat d’origine de l’OCDE.De plus, M. Gass déclare que, en tant que successeur de l’OECE (l’Organisation européenne de coopération économique), l’OCDE devrait garder en tête l’esprit du Plan Marshall et « porter haut les couleurs de la notion de progrès » pour le monde dans son ensemble. Hélas, la définition du progrès de l’OCDE est filtrée à travers le regard des pays membres – comme le note M.Gass, l’organisation est considérée par certains comme « le club des pays riches » – et manifestement, cela l’induit à promouvoir les préoccupations des pays privilégiés. Et, comme l’ont montré les manifestations contre l’AMI, la définition du progrès n’est même pas partagée par tous les citoyens des pays de l’OCDE.Si l’OCDE souhaite réellement que ses rapports et conclusions soient entendus et utilisés par les individus des deux camps du débat sur la mondialisation et que « davantage de pays puissent avoir un rôle autonome dans l’économie mondiale », l’organisation devra se faire plus discrète sur les sujets controversés, allant de la biodiversité au commerce, afin de conserver son impartialité professionnelle et retrouver sa crédibilité. Claude Théoret Paris, France.© L’Observateur de l’OCDE, N°239, Septembre 2003


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019