Sécurité en ligne : la nouvelle confiance.com

OCDE Observateur

Quoiqu’en disent les journaux, le commerce électronique est loin d’avoir rendu son dernier souffle : au contraire, il ne fait que commencer. Il demeure au cœur de la vision qu’a l’OCDE d’un monde en réseau et de son potentiel en matière de croissance économique, de création d’emploi, de développement des échanges internationaux et d’amélioration des conditions de vie. Il est essentiel d’améliorer la confiance pour permettre le développement du commerce électronique.

Consommateurs et entreprises ont besoin de savoir que leur utilisation des services en réseau est sûre et fiable, qu’il s’agisse de sociétés qui répondent à des appels d’offres à l’étranger par courrier électronique ou de particuliers qui commandent leur dinde biologique élevée en plein air pour le déjeuner dominical.L’OCDE travaille sur cette question depuis les débuts de l’économie de l’information et voici 10 ans qu’elle a publié la première version de ses Lignes directrices régissant la sécurité des systèmes et réseaux d’information. Mais depuis lors, les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont considérablement évolué. C’est pour tenir compte du nouveau visage du monde en ligne que les Lignes directrices de 1992 sur la sécurité ont été actualisées en 2002. L’un des piliers de ces nouvelles Lignes directrices est le constat que tous les acteurs d’un système en réseau – que ce soit son concepteur, son constructeur ou l’internaute qui surfe depuis son domicile – font partie d’un même environnement de plus en plus interconnecté et interdépendant, et que tous partagent une responsabilité quant à sa sécurité. Les Lignes directrices sont conçues pour créer une « Culture de la sécurité » chez les pouvoirs publics, les entreprises et les internautes, et sont organisées suivant neuf principes de base : Sensibilisation au besoin d’assurer la sécurité des systèmes et réseaux d’information et aux actions que chacun peut entreprendre dans ce sens ; responsabilité vis à vis de la sécurité des systèmes et des réseaux d’information ; réaction prompte et dans un esprit de coopération pour prévenir, détecter et répondre aux incidents de sécurité ; éthique : les participants doivent agir dans le respect des intérêts légitimes d’autrui ; démocratie : la sécurité des systèmes et réseaux d’information doit être compatible avec les valeurs fondamentales d’une société démocratique ; les participants doivent évaluer les risques ; conception et mise en œuvre de la sécurité : les participants doivent intégrer la sécurité en tant qu’élément essentiel des systèmes et réseaux d’information ; les participants doivent adopter une approche globale de la gestion de la sécurité ; réévaluation : les participants doivent examiner et réévaluer la sécurité des systèmes et réseaux d’information, et effectuer les modifications appropriées dans leurs politiques, pratiques, mesures et procédures de sécurité. Si les Lignes directrices n’ont pas force de loi, elles sont le fruit d’un consensus entre les gouvernements de l’OCDE, et résultent de discussions auxquelles ont participé des représentants du secteur des technologies de l’information, des entreprises et de la société civile. Les problèmes auxquels elles répondent se posent également au-delà des frontières de l’OCDE. Pour cette raison, les gouvernements des pays non membres de l’OCDE sont invités à adopter une approche similaire.


Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019