Améliorer le dialogue

OCDE Observateur
Des concertations sur une harmonisation internationale sont menées dans le cadre du Codex Alimentarius, de l’Office international des épizooties (OIE), du Groupe d’experts de l’OCDE sur l’harmonisation de la surveillance réglementaire en biotechnologie, du Groupe d’experts de l’APEC sur la coopération technique agricole (ATC), du Programme des Nations unies sur l’environnement (PNUE) et des négociations relatives au Protocole des Nations unies en matière de sécurité biologique. On espère que la réforme et l’harmonisation réglementaire traiteront, par une rationalisation des procédures d’approbation réglementaire, le problème de l’accès au marché. Cela devrait permettre aux consommateurs d’être plus confiants vis-à-vis de la sécurité et de l’efficacité des OGM.
Un atelier de l’OCDE sur Les futurs enjeux commerciaux pour l’agriculture a réuni récemment plus de 180 participants appartenant aux milieux universitaires, à d’autres organisations internationales, aux pouvoirs publics, à des ONG consuméristes, environnementales et industrielles et à l’industrie agro-alimentaire, ainsi que les délégués de tous les pays membres. Il avait pour objectif principal de contribuer à déterminer de quelle manière les analyses de l’OCDE pourraient soutenir le processus de libéralisation des échanges multilatéraux. La documentation correspondante est disponible sur le site Internet suivant : http://www.oecd.org/agr/trade.L’une des séances les plus animées a porté sur l’innocuité et la qualité des denrées alimentaires, principalement en raison de l’importance de leur impact sur l’agriculture et les échanges. Divers besoins de recherche ont été définis, à savoir :• le rôle de l’évaluation des incidences économiques, telle que l’analyse coûts-avantages, dans l’évaluation réglementaire nationale et dans l’élaboration de protocoles ou d’accords internationaux réglementant les échanges internationaux ;• les mécanismes réglementaires qui régissent la biotechnologie agricole dans les pays membres, et leurs implications pour l’harmonisation, la reconnaissance mutuelle et les échanges internationaux ;• les stratégies nationales à l’égard de l’évolution actuelle des préoccupations de la société et des préférences des consommateurs et les implications pour les échanges internationaux ; • les possibilités et les limites de l’étiquetage pour ce qui est de faciliter les échanges internationaux de produits alimentaires.© L’Observateur de l’OCDE, Nº216, Mars 1999


Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019