Ententes trop cordiales?

Lutte contre les ententes injustifiables : Effets dommageables, sanctions efficaces et programmes de clémence
Unité anti-corruption

« Nos concurrents sont nos amis, nos clients sont nos ennemis. » Que cette affirmation résume ou non l’attitude cavalière des ententes dans le monde des affaires, il ne fait pas de doute que ces organismes n’ont ni l’ouverture d’esprit ni le sens du service que l’on attend aujourd’hui. Selon des estimations prudentes, les ententes coûtent chaque année aux consommateurs plusieurs milliards de dollars.

« Nos concurrents sont nos amis, nos clients sont nos ennemis. » Que cette affirmation résume ou non l’attitude cavalière des ententes dans le monde des affaires, il ne fait pas de doute que ces organismes n’ont ni l’ouverture d’esprit ni le sens du service que l’on attend aujourd’hui. Selon des estimations prudentes, les ententes coûtent chaque année aux consommateurs plusieurs milliards de dollars.En fixant les prix et en procédant à des soumissions concertées, elles entravent l’innovation et réduisent la production. D’ailleurs, les ententes injustifiables sont reconnues comme la violation la plus grave et la plus dommageable de la législation de la concurrence. Que peut-on faire pour les combattre ?Il va de soi que les opérateurs d’ententes prennent énormément de précautions pour ne pas être découverts et sanctionnés. Sans l’aide d’un informateur interne, le voile du secret peut être impossible à lever. Dans ce rapport, l’OCDE souligne le succès croissant de la stratégie de « la carotte et du bâton » – qui associe des sanctions plus sévères à des incitations renforcées à rompre le silence sur les activités des ententes et à coopérer avec les autorités.Plusieurs pays accordent déjà des traitements de clémence à ceux qui avouent et fournissent des preuves sur ces comportements délictueux, en proposant une amende réduite, une peine d’emprisonnement plus courte ou une amnistie complète. La première entreprise à proposer sa coopération devrait recevoir la plus grande récompense, bien qu’une certaine clémence puisse être accordée à d’autres entreprises disposées à coopérer, même après l’ouverture d’une enquête. Et cette stratégie se révèle fructueuse – le programme des États-Unis a permis de déclarer coupable 30 opérateurs d’ententes et de récolter plus de US$1 milliard d’amendes ces deux dernières années. Les traitements de faveur ont cependant leur revers, en ce sens que les sanctions (c’est-à-dire le « bâton ») doivent être suffisamment sévères pour que la « carotte » soit efficace. Les amendes jouent un double rôle : elles dissuadent la création de nouvelles ententes et renforcent l’attrait d’une coopération avec les enquêteurs.© L’Observateur de l’OCDE, Nº234, Octobre 2002


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019