Esprits plus vifs

Comprendre le cerveau: vers une nouvelle science de l’apprentissage
Consulter un neurochirurgien pour comprendre les troubles de lecture de certains peut paraître inutile. Pourtant, aujourd’hui, enseignants et responsables politiques commencent à y voir un intérêt. Il y a trois ans, le Centre pour la recherche et l’innovation dans l’enseignement de l’OCDE (CERI) a lancé un projet sur les « Sciences de l’apprentissage et la recherche sur le cerveau », dont les découvertes sont mises au service de l’apprentissage. Actuellement, spécialistes du cerveau, décideurs politiques et éducateurs étudient de très près des questions telles que l’utilisation de l’imagerie mentale dans l’apprentissage ou le rôle de l’altération des neurones induite par le vieillissement.
Les résultats obtenus ont ainsi fait voler en éclats certaines idées reçues. Généralement, les non-spécialistes affirment que l’hémisphère gauche du cerveau est dédié au raisonnement logique et au codage des informations verbales tandis que l’hémisphère droit est le siège de la créativité et du codage des informations visuelles. En réalité, si certaines fonctions comme la reconnaissance des visages ou la parole dépendent essentiellement d’un seul hémisphère, les mécanismes de la pensée requièrent, le plus souvent, le fonctionnement concomitant des deux hémisphères.De même, l’assertion selon laquelle le cerveau perdrait 100 000 neurones par jour a été battue en brèche, une étude concluant que le nombre total de neurones présents dans chaque aire du cortex cérébral ne variait pas en fonction de l’âge. En réalité, le vieillissement provoque une diminution du nombre des gros neurones et un accroissement des petits. Ce processus pourrait entraîner une diminution du nombre de synapses, ce qui ralentirait les mécanismes de la pensée, mais n’affecterait guère l’intelligence.Au Japon, une étude menée chez des adultes (âgés de 25 à 83 ans) n’a établi aucune corrélation entre l’âge et la fluidité verbale, l’originalité de la pensée, la productivité et la créativité. En outre, de nouvelles données indiquent que la forme physique et l’apprentissage peuvent contribuer à améliorer l’organisation et la maîtrise des processus mentaux. L’apprentissage modifie la physionomie du cerveau, car il accroît le développement de nouvelles connexions neuronales. La plasticité du cerveau est une fantastique découverte pour les spécialistes de la cognition. La politique éducative pourrait en tirer des leçons et ainsi, s’améliorer. Si une anomalie est décelée dans l’aire cérébrale dédiée à la lecture, elle pourrait être corrigée en classe. Et qui sait, un jour peut-être se rendra-t-on chez son neurologue comme on va chez son dentiste.© L’Observateur de l’OCDE, Nº233, Août 2002


Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019