Une conduite intolérable

Courrier des lecteurs

Votre dernier numéro abordait la question de la tarification routière. L’argument d’Anthony Ockwell semble a priori convaincant, mais existe-t-il vraiment un seuil optimal de tarification routière qui permette de tenir à l’écart de nos routes le trafic superflu ?

J’ai parfois l’impression que même si la tarification routière était intégrée à notre système, les gens s’y adapteraient. Il suffit de prendre l’exemple du tabac : est-ce que l’augmentation des prix a réellement fait baisser le nombre de fumeurs ? Existe-t-il un pays où les gens ne vont pas travailler sous prétexte que l’impôt sur le revenu est trop élevé ? Il faut en effet agir contre la congestion routière – mais je ne suis pas sûr que les solutions axées sur le marché puissent être efficaces dans ce cas. Il serait certainement préférable de durcir la réglementation : si la pollution est dommageable, la réglementation se justifie. Par ailleurs, les entreprises, où la voiture de fonction est considérée comme un avantage courant quel que soit le lieu de résidence de son bénéficiaire, devraient soutenir davantage les transports en commun en incitant plus résolument leurs cadres supérieurs à les utiliser. Les gens aiment leur voiture. Les habitudes ont la vie dure et nous avons ce que nous méritons. Il faut que les attitudes changent. Je dirais que plus que tout autre facteur, c’est la pression sociale qui a fait reculer l’usage du tabac aux États-Unis. S’agissant de circulation, nous pouvons aussi faire appel à la technologie. Pour autant que je sache, les carburants de remplacement sont une réalité. On nous dit que les prix sont trop élevés, mais dans quelle mesure cela n’est-il pas lié aux pressions exercées par le secteur de l’automobile, syndicats et constructeurs confondus ? Curieux, certains services d’autobus financés par les pouvoirs publics fonctionnent déjà avec ces carburants de substitution, par exemple dans de plusieurs villes françaises. Les constructeurs automobiles suivent la situation, ce qui montre bien que lorsque les pouvoirs publics donnent l’exemple, le marché peut suivre.


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019