Une action déterminée s’impose pour atteindre les objectifs de Kyoto

Agence internationale de l'energie
Les pays de l’OCDE devront engager une action déterminée s’ils veulent atteindre leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre en vertu du Protocole de Kyoto, affirme l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dans son rapport World Energy Outlook 2000. Faute d’un renforcement des politiques et mesures en vigueur dans les pays de l’OCDE, l’AIE prévoit que les émissions de CO2 liées à l’énergie resteront sensiblement supérieures en 2010 au niveau fixé par le Protocole de Kyoto. Selon les projections présentées dans World Energy Outlook 2000, l’utilisation d’énergie dans le monde et les émissions connexes de CO2 continueront de croître régulièrement au cours des 20 prochaines années. Entre 1997 et 2020, l’AIE table sur une progression de 57 % de la demande mondiale d’énergie primaire et sur une hausse de 60 % des émissions de CO2 provenant de la combustion de combustibles fossiles. En 2020, les combustibles fossiles représenteront 90 % de la palette énergétique mondiale, soit légèrement plus qu’en 1997. Parallèlement, la demande mondiale d’énergie sera caractérisée par d’importants glissements régionaux, la part des pays de l’OCDE déclinant à mesure que celle des pays en développement augmentera. Les échanges internationaux d’énergie, notamment de pétrole et de gaz, connaîtront une forte hausse. Selon le rapport, la dépendance à l’égard des importations de pétrole et de gaz s’amplifiera considérablement dans les principales régions consommatrices, parmi lesquelles les pays de l’OCDE et les économies dynamiques d’Asie. La dernière édition du rapport World Energy Outlook a été remise à la sixième Conférence des Parties à la Convention-cadre sur les changements climatiques, tenue en novembre à La Haye.
Références AIE, World Energy Outlook 2000, Paris, 2000.


Données économiques

PIB -9.8% T3 2020
Échanges exp -17.7% ; imp -16,7% T2/T1 2020
Inflation annuelle 1,2% août 2020
Chômage 7,4% août 2020
Mise à jour: 5 novembre 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abonnez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019