De meilleurs trains

Quel rôle pour les chemins de fer en Europe de l’Est ?
OCDE Observateur
À l’exception des réseaux à grande vitesse, on ne trouve pas en Europe beaucoup d’exemples de services ferroviaires publics efficaces, si tant est qu’il y en ait. La déréglementation ne s’est pas non plus avérée une panacée. La privatisation de British Rail a entraîné un imbroglio de problèmes d’exploitation que les autorités cherchent aujourd’hui à démêler face au tollé de protestations du public à propos de la sécurité et de la ponctualité. Redoutant des difficultés analogues, les Néerlandais ont mis un frein à la privatisation de leur propre réseau.
Quels enseignements peuvent donc tirer les économies en transition de l’expérience des pays avancés au moment de restructurer leurs réseaux ferroviaires ? L’ouvrage Quel rôle pour les chemins de fer en Europe de l’Est ? énonce certains principes fondamentaux à cet égard.La concurrence de l’automobile pose un problème – les taux de motorisation augmentent sans cesse en Europe de l’Est et approchent d’ores et déjà ceux des pays d’Europe occidentale. Le transport aérien devient plus compétitif et le déclin persistant de l’industrie lourde dans ces pays se traduit par une diminution des recettes de fret. Il faudra donc établir des priorités pour décider quels services privilégier – voyageurs ou marchandises, nationaux ouinternationaux.Pour l’heure, à l’ouest de l’Europe, les subventions versées aux chemins de fer par voyageur sont de 15 à 20 fois plus élevées qu’à l’est, où l’atout du rail tient à la forte densité résidentielle du fait que l’étalement urbain n’y est pas un phénomène généralisé. Cet état de choses est favorable au « libre accès », c’est-à-dire à l’expansion du trafic international, surtout pour le transport de marchandises. En effet, les services ferroviaires allemands et français tirent de ce trafic plus de 50 % de leurs recettes de fret.De même, comme la technologie joue un rôle moteur plus puissant que le facteur travail dans le secteur ferroviaire, l’investissement de haute technologie dans les infrastructures existantes pourrait les amener rapidement à la compétitivité. Il reste néanmoins des problèmes à résoudre au passage des frontières et en matière d’environnement. Il est manifestement dans l’intérêt de tous les pays de tirer les leçons de l’expérience et de coopérer pour mettre sur pied des réseaux ferroviaires porteurs de progrès en termes d’efficience, de réduction des accidents et – bien entendu – de ponctualité.© L’Observateur de l’OCDE, Nº230, Janvier 2002


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019