Fracture numérique

L’OCDE et les pays en développement rencontrent le Groupe d’experts du G8 sur l’accès aux nouvelles technologies

Des représentants de pays en développement, les pays membres de l’OCDE et le Groupe d’experts du G8 sur l’accès aux nouvelles technologies (Dot.force) institué en juillet de l’année dernière ont mis à profit une conférence sur le commerce électronique organisée à Dubai avec le concours de l’OCDE pour engager des pourparlers informels sur le problème de la fracture numérique et les moyens d’y remédier.

La fracture numérique ne pourra être réduite que si l’on répond précisément aux besoins des pays en développement dans les domaines de la santé, de l’éducation et des transports, telle est la conclusion à laquelle ces discussions ont abouti fin janvier. Autre point de convergence entre les participants : pour mettre en place des solutions adaptées à leur propre pays, les responsables nationaux doivent tirer les leçons de l’expérience acquise dans un grand nombre de pays et de régions.Ces consultations entre l’OCDE, le Groupe d’experts du G8 sur l’accès aux nouvelles technologies et une vingtaine d’économies de marché émergentes, de pays en transition et de pays en développement ont été organisées par l’OCDE avec le soutien du gouvernement de Dubai. Parmi les nombreuses propositions formulées pour aider les pays les moins favorisés à tirer tout le parti des technologies de l’information et des communications (TIC), retenons les actions de sensibilisation impliquant de hauts responsables gouvernementaux, la création de fonds de capital-risque bénéficiant d’un soutien public pour financer des initiatives en faveur du développement du secteur des TIC, ou encore l’instauration d’incitations fiscales encourageant les entreprises de ce secteur à développer leurs activités dans des pays figurant parmi les moins favorisés.Ces propositions viendront alimenter la réflexion menée au sein du Groupe d’experts du G8 sur l’accès aux nouvelles technologies, au moment même où il s’apprête à rendre compte de ses activités aux responsables des pays du G8 avant leur prochain Sommet à Gênes, en juillet. Elles enrichiront également les travaux actuellement menés par l’OCDE sur les TIC et le commerce électronique. Les consultations avec le Groupe d’experts du G8 sur l’accès aux nouvelles technologies ont été lancées à l’issue du Forum sur les économies de marché émergentes organisé à Dubai, conjointement par l’OCDE et les autorités de Dubai. Environ 300 délégués d’une soixantaine de pays ont participé à ce forum – la première manifestation organisée par l’OCDE en dehors d’un pays membre de l’organisation – qui s’est tenu dans la foulée de rencontres réunissant des représentants gouvernementaux, des représentants des entreprises et des consommateurs ainsi que des instances de la société civile.© L’Observateur de l’OCDE, Nº225, Mars 2001


Données économiques

PIB -9.8% T3 2020
Échanges exp -17.7% ; imp -16,7% T2/T1 2020
Inflation annuelle 1,2% août 2020
Chômage 7,4% août 2020
Mise à jour: 5 novembre 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abonnez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019