L’alliance en ligne contre la corruption

OCDE Observateur
L’un des éléments clés d’une campagne efficace de lutte contre la corruption est l’échange d’informations et d’expériences sur les initiatives émanant des États, des organisations internationales et de la société civile. C’est dans cet esprit que l’Unité de l’OCDE pour la lutte contre la corruption a créé sur l'Internet un vaste centre d’information qui fédère un certain nombre de réseaux régionaux. Les pays et organisations internationales qui y participent alimentent continuellement les sites web régionaux en informations sur les initiatives nationales de lutte contre la corruption, rapports d’enquêtes, travaux de recherche, programmes d’assistance technique, et toutes autres informations concernant la lutte contre la corruption.
Trois sites web régionaux existent déjà. Le premier, mis en place en octobre 1998, est le Réseau anti-corruption pour les économies en transition, qui concerne les pays d’Europe centrale et orientale et les pays de l’ancien bloc soviétique. A travers ce réseau, toutes les personnes s’intéressant au combat contre la corruption du secteur public dans cette zone – qu’il s’agisse des gouvernements, des entreprises, de représentants de la société civile ou des simples particuliers – peuvent partager des données à finalité directement pratique. Le deuxième réseau est celui de la région Asie-Pacifique. Doté d’un forum sur les actions de lutte contre la corruption, il est parrainé conjointement par la Banque asiatique de développement et par l’OCDE. Le troisième réseau est tourné vers le sud-est de l’Europe et fait partie de l’Initiative de lutte contre la corruption dans le cadre du Pacte de stabilité pour l’Europe du Sud-Est, dont il aide à assurer le suivi.Ces trois sites web régionaux figurent parmi les plus grands centres d’information de l’Internet sur la corruption. L’Alliance en ligne contre la corruption, ou AnCorR Web, rassemble plus de 3000 références d’ouvrages, de revues, de rapports et d’articles, et contient des documents téléchargeables : textes de loi, conventions internationales, stratégies de lutte contre la corruption et autres informations se rapportant à cette question. Les praticiens de la lutte contre la corruption comme les particuliers ont besoin d’informations concrètes pour concevoir et mettre en place leurs actions . AnCorR web est une source suffisamment vaste d’informations de qualité couvrant tous les aspects de la corruption. Ce site permet aussi aux donateurs de connaître la situation dans la plupart des régions du monde et leur offre un outil de travail en temps réel pour coordonner leurs programmes d’assistance. En jouant le rôle de forum sur les stratégies gouvernementales et en offrant un accès direct aux initiatives régionales, le site AnCorR permet aux professionnels et au grand public de s’informer sur la lutte contre la corruption dans le monde entier. AnCorR web s’appuie sur des partenariats conclus avec de nombreux organismes, parmi lesquels l’Univerisité américaine de Paris, la faculté de droit de l’Université de Bâle, le Comité consultatif économique et industriel auprès de l’OCDE (BIAC), le Groupe d’action financière sur le blanchiment de capitaux de l’OCDE (GAFI), l’Institut des Hautes Études de l´Amérique Latine de l’Université de Paris III Sorbonne, la Chambre de commerce internationale, la Commission syndicale consultative auprès de l’OCDE (TUAC), la Banque mondiale et le Pacte de stabilité. F.W.


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019