Agir en connaissance de cause

Engagé depuis longtemps dans l'action politique, je suis responsable des politiques de développement dans l'équipe gouvernementale.
À ce titre, je me suis concentré essentiellement sur la recherche des moyens d'améliorer la qualité de vie dans les régions retardataires en termes de croissance. Autrement dit, je m'efforce de déterminer les meilleures méthodes pour dynamiser la création d'emplois et d'infrastructures, améliorer la performance des services publics, élaborer les instruments les plus efficaces pour aider les petites et moyennes entreprises tout en évitant de gaspiller l'argent public et, enfin, évaluer l'utilité des subventions publiques.Je ne suis ni magicien ni sorcier, mais j'ai une certitude : je ne suis pas infaillible, et il est donc de mon devoir de déterminer aussi rapidement que possible si les politiques que je mets en oeuvre conduisent à des améliorations ou à des désastres. C'est la raison pour laquelle j'ai toujours tellement apprécié les indicateurs fiables, qui me permettent de suivre l'évolution de la situation et d'en comprendre les raisons.En Italie, l'utilisation de toute une série d'indicateurs pour évaluer et suivre le développement territorial a contribué à améliorer les prises de décision ou, tout au moins, a permis de mieux sensibiliser les citoyens à la nécessité de fonder les décisions de politique économique sur une connaissance solide de la situation.Voir le texte intégral sur le site www.oecd.org/oecdworldforum. ©L’Observateur de l’OCDE n° 246/247, décembre 2004-janvier 2005


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019