Japon

Croissance plus rapide que prévue
Après avoir marqué une pause au second semestre 2004, l'activité économique a renoué avec une croissance vigoureuse au premier semestre 2005, malgré un certain nombre de circonstances défavorables.
L'expansion est tirée par la demande intérieure privée, elle-même soutenue par les bénéfices élevés des entreprises et par un retournement de la tendance à la baisse sur le front de l'emploi et des salaires. Un certain nombre d'indicateurs laissent à penser que la phase d'ajustement dans laquelle est entrée l'économie après l'éclatement de la bulle spéculative est enfin terminée, ce qui devrait permettre à la production d'augmenter à un rythme de 2 % environ en 2006-2007.La Banque du Japon devrait poursuivre sa politique d'assouplissement quantitatif jusqu'à ce que l'inflation atteigne un niveau suffisant pour que le risque d'une résurgence de la déflation soit négligeable. Le gouvernement devrait accélérer le rythme de l'assainissement budgétaire, compte tenu de la croissance plus rapide que prévue enregistrée par le PIB.Un vaste programme de réformes structurelles est nécessaire pour renforcer la croissance potentielle, dans un contexte de vieillissement démographique rapide. Si l'adoption des projets de lois de privatisation de la Poste japonaise constitue une avancée bienvenue, la concrétisation des avantages économiques de cette réforme passe par l'application effective et rapide de ces dispositions législatives.
Population (en milliers), 2004127 687
Superficie (en milliers de km²)378
MonnaieYen
PIB (en milliards de US$), 20044 666,4
Espérance de vie à la naissance (femmes/hommes), 2003 85,3/78,4
Population active totale (en milliers), 200466 420
Régime politiqueMonarchie constitutionnelle
IndicateursÉvolution % (sauf indication contraire)
200520062007
Croissance du PIB2,42,02,0
Taux d'épargne des ménages6,76,56,5
Indice des prix à la consommation-0,40,10,8
Taux d'intérêt à court terme (%)0,00,00,7
Taux de chômage(%)4,43,93,5
Solde financier des administrations publiques (% du PIB)-6,5-6,0-6,0
Balance courante (% PIB)3,43,94,7
Source: OCDE©L’Observateur de l’OCDE n° 252/253, novembre 2005


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019