Le centre de l’entreprenariat voit le jour

Aider les entreprises à prospérer et étendre l’esprit d’initiative et d’entreprise ont toujours été au cœur de l’action des pouvoirs publics, notamment au niveau local. Et pour cause : deux tiers seulement des entreprises survivent deux années après leur création, et la moitié seulement atteint la cinquième année. Les chiffres de l’OCDE indiquent que les entreprises encore en activité au-delà des deux premières années ont entre 60 et 70 % de chances de survivre encore au moins cinq ans.
Néanmoins, malgré les risques, l’incitation à la création d’entreprise demeure une composante essentielle des mesures d’aide à la création d’emplois et au développement au-delà des grands centres urbains, car l’entreprenariat et le développement local jouent un rôle majeur dans la création d’emplois, l’encouragement des initiatives et la promotion de l’innovation. Ils favorisent aussi la cohésion sociale et le civisme. Ainsi, les petites et moyennes entreprises (PME) constituent la forme dominante d’entreprise dans tous les pays de la planète. Dans la seule zone OCDE, elles représentent plus de 95 % de l’ensemble du secteur privé, et emploient entre 60 et 70 % de la population active. Quant aux entreprises détenues par des femmes, elles constituent jusqu’au tiers de l’ensemble des PME.L’ interface entre entreprenariat, PME et entreprises locales devrait être davantage exploitée, mais aussi renforcée, car dans un marché mondial, les problèmes qui se posent habituellement aux entrepreneurs et aux collectivités locales (insuffisance de financement, complexité des technologies, contraintes managériales et lourdeurs législatives) se font de plus en plus aigus.C’est pourquoi l’OCDE a mis en place une nouvelle structure, le Centre pour l’entreprenariat, les PME et le développement local (CFE). Ce nouveau centre permet de doter l’Organisation d’une expertise extrêmement pointue dans le domaine des PME et du développement local, en s’appuyant notamment sur le Processus de Bologne de l’OCDE pour les politiques en faveur des PME et sur le Programme LEED (développement économique et création d'emplois locaux) de l’OCDE. Outre le fait de répondre aux besoins des entreprises, le Centre œuvrera au développement d’une véritable société d’entrepreneurs. Ses objectifs – promouvoir la compétitivité, la croissance durable et la cohésion sociale, mais aussi l’innovation, l’emploi et les débouchés de la mondialisation – sont louables, mais très ambitieux.À l’actif du Centre, sa capacité à exploiter les ressources déjà solides dont dispose l’OCDE en matière de veille, de contacts et d’expérience dans tous les secteurs de l’action publique, qu’il s’agisse d’économie, de finance, d’éducation, de gouvernance ou d’environnement. Il jouera le rôle de « guichet unique » pour les experts de l’OCDE. Il privilégiera la communication de quelques messages simples. Par exemple, la thématique entrepreneuriale ne se réduit pas à la notion de risque : pour être efficaces, les stratégies de développement local doivent aussi intégrer les facteurs cruciaux que sont les compétences, le capital social et l’innovation, et doivent chercher à insuffler une culture d’évaluation permanente. Les stratèges doivent encourager les synergies et les partenariats, ainsi qu’une meilleure gouvernance locale. Bref, ils doivent chercher à créer ce que le Centre appelle un véritable environnement entrepreneurial. © L’Observateur de l’OCDE, N°245, Novembre 2004


Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019