Augmentation de l'aide

cliquer sur l'image pour l'agrandir

Pour atteindre les objectifs du millénaire pour le développement en 2015, comme convenu à l’échelon international, un effort financier majeur sera nécessaire (voir p. 18). Si les pays de l’OCDE membres du Comité d’aide au développement (CAD) tiennent leurs promesses, il devrait en résulter un accroissement de l’aide publique au développement (APD).
Ainsi, par exemple, la concrétisation des engagements souscrits à Monterrey, au Mexique, en 2002, porterait le volume des apports d’aide à USD 86 milliards en 2006, ce qui constitue l’augmentation la plus importante jamais observée depuis la naissance du CAD il y a 43 ans. Par ailleurs, l’Italie, qui se place déjà au septième rang des donateurs, a réitéré son engagement à doubler le volume de son aide à l’occasion d’un récent examen de cette dernière par le CAD. Selon les simulations présentées dans le dernier numéro des dossiers du CAD, l’aide émanant de l’ensemble des 22 pays membres du Comité pourrait croître de 27 % en termes réels. Les États-Unis, premier donateur mondial en valeur absolue, augmenteront leur aide au développement de 32 %, soit USD 5,1 milliards en termes réels, tandis que l’aide totale de l’UE progressera de 31 %, soit USD 11,5 milliards.Les simulations à l’horizon 2006 font apparaître des pourcentages d’accroissement importants pour l’Autriche, la Grèce et le Portugal, les augmentations les plus faibles étant attendues du Japon (7 %), du Danemark et de la Suisse (5 % chacun) et des Pays-Bas (4 %). Mais si le Danemark et les Pays-Bas figurent déjà parmi les cinq pays du CAD qui affectent à l’aide au développement plus des 0,7 % de leur revenu national brut (RNB) préconisés par les Nations unies, le rapport APD/RNB de la Suisse restera quant à lui inchangé, à 0,38 %, et celui du Japon passera de 0,20 % à 0,22 %. Dans le même temps, l’Espagne et le Royaume-Uni ont annoncé leur intention d’atteindre l’objectif de 0,7 %, ce qui porterait à 11 le nombre de membres du CAD qui respectent déjà cet objectif ou qui ont annoncé une date butoir pour le faire. Si ces engagements, ainsi que ceux souscrits antérieurement, sont suivis d’effets, le volume total de l’APD atteindra plus de USD 100 milliards en 2010. Les pays membres du CAD sont à l’origine de plus de 90 % de l’APD bilatérale mondiale. Pour de plus amples informations, voir : www.oecd.org/developpement.© L’Observateur de l’OCDE, N°244, Novembre 2004


Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019