Médecins : état des lieux

L'Observateur de l'OCDE

Cliquer pour agrandir

Les habitants de la zone OCDE vivent plus longtemps et en meilleure santé, grâce à l’amélioration des modes de vie et des traitements médicaux. Toutefois, le nombre de médecins pourrait aussi avoir une incidence.

En effet, du moins dans la plupart des pays européens, le nombre de médecins a augmenté de 20 % environ, en valeur absolue, entre 2000 et 2012. Durant cette période, la hausse a atteint 50 % au Royaume-Uni, 20 % en Allemagne, 40 % en Espagne et 33 % au Portugal et aux Pays-Bas (2011). La France et la République tchèque font figure d’exceptions : le nombre de praticiens y est resté relativement stable tandis que l’espérance de vie a augmenté.

En outre, la crise économique de 2008 n’a pas eu raison de cette progression d’ensemble : au Royaume-Uni, on comptait 10 % de médecins en plus en 2012 qu’en 2008. Cependant, la progression stagne ou ralentit dans les pays les plus touchés par la crise. Cette tendance à la hausse est contrebalancée par le fait qu’un tiers des médecins ayant plus 55 ans, on peut s’attendre à une pénurie dans de nombreux pays d’Europe, notamment en zone rurale.

OCDE (2014), Health at a Glance: Europe 2014, Éditions OCDE

©L'Observateur de l'OCDE n°302 avril 2015




NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019