Quels sont les Principes de l’OCDE sur l’IA ?

L’intelligence artificielle n’en est qu’à ses débuts et les décideurs prennent encore leurs marques. Dans quelle mesure peuvent-ils – et doivent-ils – encourager cette nouvelle technologie puissante, et comment peuvent-ils gérer les risques connexes ? Les Principes de l’OCDE sur l’IA sont là pour les y aider. Ils promeuvent une intelligence artificielle (IA) synonyme d’innovation, de confiance, et de respect des droits de l’homme et des valeurs démocratiques.

Les pays membres de l’OCDE ont adopté ces Principes lorsqu’ils ont approuvé la Recommandation du Conseil sur l’intelligence artificielle, le 22 mai 2019. Outre les Membres de l’Organisation, l’Argentine, le Brésil, la Colombie, le Costa Rica, le Pérou et la Roumanie y ont également adhéré.

Le 9 juin 2019, le G20 a adopté les principes d’une IA centrée sur l’humain, inspirés de ceux de l’OCDE.

Les cinq principes de l’OCDE sur l’IA

La Recommandation du Conseil énonce cinq principes complémentaires fondés sur des valeurs, jetant les bases d’une approche responsable à l’appui d’une IA digne de confiance :

1. L’IA devrait profiter aux individus et à la planète en favorisant la croissance inclusive, le développement durable et l’amélioration du bien-être.

2. Les systèmes d’IA devraient être conçus dans une optique de respect de l’état de droit, des droits de l’homme, des valeurs démocratiques et de la diversité. Ils devraient présenter des garanties appropriées – par exemple, en permettant une intervention humaine lorsque nécessaire – afin de tendre vers une société équitable et juste.

3. Il convient de veiller à la transparence et à une divulgation responsable des informations liées aux systèmes d’IA afin de s’assurer que les individus puissent en comprendre et en contester les résultats.

4. Les systèmes d’IA devraient être robustes, sûrs et sécurisés tout au long de leur cycle de vie et les risques potentiels devraient être évalués et gérés de manière continue.

5. Les organisations et les individus concevant, déployant ou exploitant des systèmes d’IA devraient être tenus responsables de leur bon fonctionnement, dans le respect des principes exposés ci-dessus.

Que peuvent faire les gouvernements ?

Dans la droite lignée de ces principes fondés sur des valeurs, l’OCDE énonce cinq recommandations à l’intention des pouvoirs publics :

1. Encourager les investissements publics et privés dans la recherche et le développement afin de stimuler l’innovation dans une IA digne de confiance.

2. Favoriser l’instauration d’écosystèmes d’IA accessibles, intégrant les infrastructures et technologies numériques, ainsi que des mécanismes de partage des données et des connaissances.

3. Veiller à la mise en place d’un cadre d’action qui ouvre la voie au déploiement de systèmes d’IA dignes de confiance.

4. Doter les individus des compétences nécessaires à l’IA et garantir aux travailleurs une transition équitable.

5. Favoriser la coopération internationale et intersectorielle afin d’œuvrer à l’adoption d’une approche responsable à l’appui d’une IA digne de confiance.

Et ensuite ?

Un Observatoire des politiques relatives à l’IA, qui verra bientôt le jour, fournira des données probantes et des orientations sur les indicateurs, les politiques et les bonnes pratiques en matière d’IA. Il aura pour mission d’aider à la mise en œuvre des principes et fera office de plateforme favorisant le dialogue et le partage des meilleures pratiques dans son domaine de compétence. Pour plus d’informations sur l’IA, rendez-vous sur : https://www.oecd.org/going-digital/ai/.

La Recommandation est consultable ici : https://legalinstruments.oecd.org/fr/instruments/OECD-LEGAL-0449.

©observateurocde.org, Août 2019




Données économiques

PIB +0.6% T1 2019
Échanges exp +0.4% ; imp -1.2% T1 2019
Inflation annuelle 2.3% mar 2019
Chômage 5.3% mar 2019
Mise à jour: 28 mai 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Regarder la conférence de presse finale de la réunion ministérielle de l'OCDE 2018.
  • Coopération internationale, croissance inclusive et transformation digitale sont les thèmes clés du Forum de l’OCDE, les 29 et 30 mai, sous la bannière « Ce qui nous rapproche ». La Réunion du Conseil au niveau des Ministres se tiendra les 30 et 31 mai : présidée cette année par la France, elle explorera notamment la question du multilatéralisme.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019