Notre-Dame de Paris, l’âme blessée

©Laurent Grandguillot/REA

C’est l’âme de Paris, c’est l’esprit et la mémoire de la chrétienté et du monde entier que le feu de Notre-Dame a blessés.

J’ai appris la langue française en lisant Victor Hugo qui a immortalisé cette cathédrale qui est au-delà du sublime. J’ai été imprégné par sa spiritualité et en lisant Hugo, j’ai appris à la connaître et à la considérer comme faisant partie de mon éducation, de ma culture française, voisine et complémentaire de mon appartenance arabe.

J’ai vu hier combien les flammes sont inépuisables, rebelles à toute paix. J’ai vu les visages bouleversés et l’émotion planétaire. C’est dire combien l’esprit de ce lieu, le plus visité d’Europe, est puissant.

Je suis triste parce que je sais que cette cathédrale fait partie de mon univers d’écrivain.

L’islam a toujours demandé aux fidèles de respecter et de célébrer ces cathédrales, lieux de paix et de réconciliation. Les musulmans qui visitent « Notre-Dame de Paris » considèrent que c’est un lieu de pèlerinage où on prie un même Dieu, unique et miséricordieux. Mais au-delà de cet aspect, la Cathédrale est l’identité de ce Paris qui n’appartient à personne, ou qui appartient à tous ceux qui l’aiment.

Difficile d’imaginer le quartier de la Cité sans cette présence majestueuse et grandiose. C’est un pan de l’histoire de France qui a brûlé hier soir. Sa mémoire a perdu quelques pages de son grand livre. Et ces pages, on ne pourra plus jamais les lire. C’est là où la tristesse rejoint ce désastre patrimonial.

Évidemment, on peut lire ou relire Hugo, et là on constate un fait simple : le pouvoir de la littérature. Un roman a sauvé ce monument. Avec Notre-Dame de Paris en 1831, Victor Hugo sonne l’alarme. La cathédrale est dans un état de délabrement « inadmissible ». Grâce au roman de Hugo, elle deviendra célèbre dans le monde entier et sera enfin restaurée de 1844 à 1864. L’architecte Viollet-le-Duc lui rendra par la même occasion sa flèche, sœur lointaine, par-delà les siècles, de celle qui fut construite vers 1250 et démontée par les révolutionnaires de 1786 à 1792.

La flèche de Notre-Dame de Paris en feu s'effondre le 15 avril 2019. ©Geoffroy van der Hasselt/AFP

Certes, la cathédrale sera reconstruite, cela prendra du temps, mais pendant ce temps-là, il va falloir garder en nous son esprit, le ranger en dehors du bruit et des travaux.

C’est avec la présence, celle d’une haute et belle spiritualité, que Notre-Dame de Paris retrouvera son identité, notre identité, car elle est ouverte à tout le monde et fait partie de la mémoire du monde.

J’ai grandi dans un Maroc où la coexistence entre musulmans, juifs et chrétiens était chose normale. A l’époque, les années soixante, on nous apprenait l’histoire des religions sans préjugés. On nous disait que l’islam s’est inspiré des valeurs des deux autres religions monothéistes et que nous devions non seulement les respecter mais cultiver les rencontres et le dialogue.

C’est cet esprit que le roi Mohamed VI a voulu rappeler au monde le mois dernier quand le pape François a été reçu par le peuple marocain et que les deux souverains ont écouté des chants musulmans, juifs puis chrétiens dans une salle où l’émotion était grande.

Notre-Dame de Paris a été amputée d’une partie de son corps. Le feu a été impitoyable. Ce matin, abîmée, ravagée, vidée, elle résiste. Son esprit est vivant. Il va falloir beaucoup de temps avant qu’elle ne retrouve ce qu’elle a perdu en quelques heures.

Reste sa mémoire, sa façade, ses portes magnifiques, son histoire et tant de livres qui lui ont été consacrés.

Par-delà les religions, c’est la beauté qu’il va falloir restituer, la retrouver en imaginant peut-être d’autres façons d’atteindre le sublime. Cette grande brûlée sera sauvée, car le peuple de France et du monde sera uni pour lui rendre tout ce que le feu lui a pris.

Façade sud de Notre-Dame de Paris avant l'incendie. Source : Wikimedia Commons


Tahar Ben Jelloun est un romancier, essayiste, poète et peintre franco-marocain. Lauréat du prix Goncourt pour son roman La Nuit sacrée en 1987, il est l’un des écrivains francophones les plus traduits au monde.

©OCDE Observateur, avril 2019




Données économiques

PIB +0.5% T3 2018
Échanges exp +0.3% ; imp +0.7% T4 2017
Inflation annuelle 2.1% jan 2018
Chômage 5.3% jan 2019
Mise à jour: 12 mar 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Regarder la conférence de presse finale de la réunion ministérielle de l'OCDE 2018.
  • Coopération internationale, croissance inclusive et transformation digitale sont les thèmes clés du Forum de l’OCDE, les 29 et 30 mai, sous la bannière « Ce qui nous rapproche ». La Réunion du Conseil au niveau des Ministres se tiendra les 30 et 31 mai : présidée cette année par la France, elle explorera notamment la question du multilatéralisme.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019