À quelque chose malheur est bon !

©Shutterstock

L’appel à la générosité du public est en quelque sorte devenu un filon pour le financement des petites et moyennes entreprises (PME). Face au déclin des prêts bancaires, les très petites entreprises se tournent vers d’autres sources. Grâce à internet, elles peuvent désormais solliciter des fonds non plus seulement auprès des banques ou des investisseurs professionnels, mais quasiment auprès de quiconque dispose d’une connexion à internet. La démarche peut revêtir diverses formes. 

Outre le financement participatif (qui consiste à rassembler de multiples contributions individuelles, généralement versées en ligne, pour financer un projet), on trouve l’affacturage en ligne (grâce auquel les PME peuvent emprunter en cédant leurs factures en attente de règlement) et le crédit entre particuliers (services en ligne qui permettent de rapprocher bailleurs de fonds et PME emprunteuses). Ensemble, ces solutions constituent le marché de la finance alternative en ligne.

En règle générale, le marché des financements alternatifs a augmenté en volume. Toutefois, si l’on observe son évolution entre 2013 et 2016, il apparaît clairement que son développement et sa taille varient grandement selon les pays. La Chine, de loin le plus grand marché de la finance alternative en ligne, a connu une évolution exponentielle, passant de 5,6 milliards USD en 2013 à 243,28 milliards USD en 2016. Par comparaison, le volume total aux États-Unis n’était que de 34,5 milliards USD en 2016, malgré une montée vertigineuse depuis 2013, où il se situait à 4,4 milliards USD. En revanche, le marché des financements alternatifs dans l’UE est resté loin derrière la Chine et les États-Unis, puisqu’il a levé 2,1 milliards USD en 2016, et seulement 0,3 milliard en 2013. Les volumes sont bien supérieurs au Royaume-Uni que dans le reste de l’UE 28, avec plus de 5,6 milliards USD en 2016.

Compte tenu de volumes en hausse, les instruments de finance alternative viennent de plus en plus souvent compléter les sources de fonds traditionnelles, pointant ainsi la nécessité d’un cadre réglementaire du financement participatif. Cependant, pour élaborer cette réglementation, les pouvoirs publics ne devront pas oublier combien la finance alternative en ligne est cruciale pour les entreprises. Les prêts bancaires se font plus rares ? À quelque chose malheur est bon !

OCDE (2018), Financing SMEs and Entrepreneurs 2018: An OECD Scoreboard, Éditions OCDE, Paris (version en français à paraître).

©L'Observateur de l'OCDE, mai 2018

à lire aussi sur: financement, PME



Données économiques

PIB +0.6% T4 2017
Échanges exp +2.7% ; imp +3.0% T4 2017
Inflation annuelle 2,8% juin 2018
Chômage 5.2% mai 2018
Mise à jour: 02 août 2018

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Regarder la conférence de presse finale de la réunion ministérielle de l'OCDE 2018.
  • Coopération internationale, croissance inclusive et transformation digitale sont les thèmes clés du Forum de l’OCDE, les 29 et 30 mai, sous la bannière « Ce qui nous rapproche ». La Réunion du Conseil au niveau des Ministres se tiendra les 30 et 31 mai : présidée cette année par la France, elle explorera notamment la question du multilatéralisme.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2018