Les politiques axées sur les patients doivent également concerner les travailleurs de la santé

Secrétaire nationale, Confédération française démocratique du travail (CFDT), France

©Droits réservés

La réunion ministérielle de l’OCDE sur la santé du 17 janvier à Paris a pour ambition d’ouvrir la voie à « La prochaine génération des réformes de la santé » qui placera « l’usager au premier plan ». Représentant la Commission syndicale consultative auprès de l'OCDE (TUAC) à cette occasion, et en partenariat étroit avec l’Internationale des services publics (représentante des syndicats du secteur public), je porte la voix du mouvement syndical dans ces débats.

La santé est un bien public. Le droit à la santé est un droit humain fondamental essentiel pour la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Or, même dans les économies les plus avancées de l’OCDE, les inégalités d’accès aux services de santé persistent et sont aggravées par les politiques d’austérité. Nous devons impérativement nous pencher sur les déterminants sociaux de la santé et mettre en place des financements et des systèmes d’assurance durables, fiables et inclusifs, fondés sur les services publics, la protection sociale et, le cas échéant, des régimes d’assurance et des coopératives sans but lucratif. Il est également primordial de préserver une solide infrastructure de soins de santé capable de faire face aux catastrophes sanitaires et aux épidémies. Les stratégies d’optimisation des coûts visant à assurer des prestations « en flux tendu » n’augurent aucunement d’un avenir viable pour nos hôpitaux.

Nous convenons toutefois que des efforts supplémentaires peuvent être déployés pour réduire le gaspillage des dépenses de santé. Nous devons réduire les distorsions monopolistiques induites par les sociétés pharmaceutiques, anticiper et investir dans l’avenir. Les soins préventifs, la sensibilisation des populations vulnérables et des jeunes, et l’amélioration des systèmes de surveillance de la santé sont utiles en tant que tels, et peuvent également permettre de réduire les dépenses de santé sur le long terme.

Pour les syndicats, des politiques centrées sur les personnes doivent inclure aussi bien les usagers que les travailleurs de la santé. Faire preuve de respect à l’égard des travailleurs de la santé en écoutant leurs préoccupations, notamment par l’intermédiaire de leurs organisations représentatives, est fondamental pour assurer une prestation de services de qualité et instaurer la confiance auprès des usagers. Un dialogue social associant les travailleurs et les professionnels de la santé améliore également les processus et l’organisation. C’est particulièrement vrai pour les professionnels situés au bas de la pyramide des salaires comme les infirmières, travailleurs sociaux et aides-soignants, qui sont essentiels pour assurer une relation équilibrée entre des professionnels avertis (médecins et assureurs) et les patients eux-mêmes.

www.cfdt.fr

www.tuac.org

©L'Observateur de l'OCDE n°309 T1 2017




Données économiques

PIB +0,7% T2 2017
Échanges exp +1.4% ; imp +1.7% T1 2017
Inflation annuelle 2,2% août 2017
Chômage 5.8% août 2017
Mise à jour: 20 oct 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017