One Internet, ou le contrat social à l’ère numérique

Secrétaire général de l’OCDE

Internet représente dorénavant une part intégrante de nos vies ainsi qu’un élément essentiel de l’économie mondiale. 

Le taux de pénétration d’internet a quasiment été multiplié par sept pendant les 15 dernières années, le passant de 6,5 % de la population mondiale en 2000 à 43 % en 2015. Le développement du haut débit a déjà mis internet à la portée de 3,2 milliards d’individus. Presque 116 milliards d’appareils sont connectés, et ce nombre progresse plus vite encore que celui des internautes. Les grands noms d’internet et du logiciel, tels Facebook, Apple et Google, ont tous pris l’ascendant sur des entreprises plus traditionnelles comme General Electric ou Exxon Mobile.

Ces exemples ne sont qu’un avant-goût des transformations fulgurantes qu’internet opère dans nos économies, nos sociétés et nos cultures. Aussi devons-nous absolument assujettir à des règles appropriées ce formidable tremplin pour la croissance et le bien-être social. Avec son rapport One Internet, la Commission mondiale sur la gouvernance d’internet nous met sur la bonne voie.

Trois des lignes d’action tracées dans ce rapport rencontrent un écho particulier à l’OCDE :

Premièrement, la nécessité d’élargir l’accès pour une économie numérique mondiale réellement inclusive. L’accès à internet est indispensable pour recueillir les bienfaits de l’économie numérique. Or plus de la moitié de la population mondiale en est encore privée, essentiellement dans les pays émergents ou en développement. Pour élargir cet accès et le rendre abordable, les responsables politiques doivent stimuler l’investissement privé et la concurrence entre les fournisseurs d’accès, tout en favorisant la culture numérique. Mais nous devons également apporter notre soutien aux gouvernements des pays en développement qui entendent offrir à leur population des espaces où internet est librement accessible.

Deuxièmement, l’importance de promouvoir l’ouverture d’internet. Réseau mondial de réseaux, internet ne peut délivrer son plein potentiel que si l’information circule partout librement et si la fourniture de services d’un pays à l’autre est encouragée. Comme le rapport le souligne, l’ouverture et l’accessibilité sont les deux qualités cardinales d’internet car elles stimulent la créativité et l’innovation. C’est pour cela, du reste, que l’OCDE a retenu l’ouverture d’internet et l’innovation comme l’un des quatre thèmes de sa Réunion ministérielle sur l’économie numérique, tenue en juin dernier.

Troisièmement, l’incontestable nécessité de bâtir un environnement de confiance. Dernièrement, plusieurs grandes entreprises comme Target, Home Depot, eBay ou LinkedIn, ont fait état de piratages ou de violations de leurs données. C’est la sécurité publique qui est menacée quand des réseaux criminels et terroristes exploitent internet à leur profit ; sans compter que la cybercriminalité peut causer des préjudices financiers substantiels. Nous faire davantage pour renforcer la confiance à travers les frontières. Les responsables politiques, le secteur privé et la société civile doivent conjuguer leurs efforts pour une gestion efficace des risques numériques. Sans quoi, comme l’indique le rapport, les utilisateurs modifieront leurs comportements, et les activités en ligne, qui ont fait d’internet l’accélérateur de croissance, de développement et d’innovation que nous connaissons, seront vouées à péricliter.

À côté de ces grands champs d’action, le rapport aborde également un large éventail de questions prospectives qui méritent d’être posées. Il inclut un cadre pour comprendre internet en tant qu’écosystème de technologies, de protocoles, d’équipements, de logiciels et de contenu, et livre des recommandations pour garantir les droits fondamentaux des citoyens numériques.

Le rapport est aussi un appel, lancé aux pouvoirs publics, aux entreprises, à la société civile, à la communauté technique et aux individus, à forger un nouveau contrat social pour l’ère du numérique : un contrat social qui révolutionnera peut-être notre manière d’interagir, d’échanger des idées et de négocier, mais qui pourra aussi profiter à l’élaboration de politiques dans tous les domaines, l’objectif étant que ces politiques soient toujours plus ouvertes, transparentes et, en définitive, démocratiques.

Il n’a jamais été aussi urgent d’établir une bonne gouvernance d’internet. Ces dernières années, l’expansion de ce système d’information, le plus puissant que le monde ait connu, nous a procuré de nombreux bienfaits. Cette formidable évolution a cependant amené de nouveaux défis qu’il nous faut relever ensemble si nous voulons qu’internet demeure accessible, inclusif, sûr et fiable. Vous pouvez compter sur l'OCDE pour aider à atteindre ces objectifs et développer de meilleurs politiques numériques pour un monde meilleur.

www.oecdobserver.org/angelgurria

www.oecd.org/about/secretary-general

@A_Gurria http://oe.cd/1oH

Voir également le discours inaugural du Secrétaire général de l’OCDE à la Réunion ministérielle de l’OCDE sur l’économie numérique à Cancún, 22 juin : http://oe.cd/1Dh

Pour le rapport One Internet, voir www.ourinternet.org/report

©L'Observateur de l'OCDE n°307 T3 2016




Données économiques

PIB +0,43% T1 2017
Échanges exp +3,0% ; imp +4,0% T1 2017
Inflation annuelle 2,4% avril 2017
Chômage 6,008% mars 2017
Mise à jour: 22 juin 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017