Un système GPS pour les Objectifs de développement durable

Chef statisticienne et Directrice, Direction des statistiques, OCDE

©Charlotte Moreau

Avec les Objectifs de développement durable, le monde s’est fixé des objectifs ambitieux pour les 15 prochaines années, une ambition dont nous devrons également faire preuve pour recueillir et traiter les données nécessaires au suivi des Objectifs. Forte d’une expérience de plus d’un demi-siècle, l’OCDE est bien placée pour soutenir ce projet mondial.

En septembre 2015, les dirigeants internationaux réunis aux Nations Unies ont adopté 17 Objectifs de développement durable (ODD) déclinés en 169 cibles, allant de l’élimination de la pauvreté et de la faim à l’avènement de la paix et la promotion de la justice, en passant par la lutte contre les menaces pesant sur le climat et l’environnement. Si les ODD apparaissent complexes et monumentaux, leur objectif est simple : « ne laisser personne de côté ».

Atteindre ces objectifs sera une véritable gageure, de même que recueillir les données nécessaires à leur suivi – une nécessité reconnue par les dirigeants réunis aux Nations Unies. Pour suivre l’avancement des progrès et adapter les politiques en conséquence, il sera nécessaire de disposer de données de qualité afin de permettre aux gouvernements de prendre des décisions éclairées, et aux citoyens de leur demander des comptes. En bref, le monde a besoin d’un nouveau système d’orientation – un GPS pour les ODD.

En ce qui concerne les données, l’OCDE est particulièrement bien placée pour relever ces défis inédits et variés. Réputée pour ses statistiques, l’Organisation est en première ligne de l’innovation mondiale en méthodes, systèmes et diffusion de données depuis plus d’un demi-siècle. Elle est également une autorité reconnue en ce qui concerne une grande variété de statistiques économiques, sociales, environnementales et liées au développement.

De nombreux ODD sont complexes, étroitement imbriqués et pluridimensionnels, et réclament l’élaboration de mesures et concepts nouveaux. Leur dimension inclusive nécessite des données désagrégées dans de nombreux domaines tels que le sexe, l’âge et le statut socio-économique. L’expérience de l’OCDE en matière d’élaboration de mesures du bien-être multidimensionnel, reposant sur des moyennes et des distributions, livre de précieux enseignements à cet égard.

La mesure des ODD représente, sans aucun doute, une tâche considérable. Aucun pays, même parmi les membres de l’OCDE, ne dispose actuellement de toutes les données nécessaires. Nous devons puiser dans de nouvelles sources pour combler les manques, et un effort international soutenu et sans précédent devra être déployé pour élaborer les informations nécessaires. Nous avons toutefois bon espoir d’y parvenir. Aujourd’hui, plus de données sont disponibles que jamais auparavant, et les nouvelles technologies et méthodes permettent d’obtenir des informations plus détaillées et granulaires. De nouveaux partenariats vont permettre d’exploiter cette révolution, et l’OCDE participe à plusieurs d’entre eux, notamment le Partenariat mondial pour les données du développement durable.

L’élaboration du GPS pour les ODD a déjà débuté. En 2015 et 2016, un groupe de 28 États membres des Nations Unies, assisté d’observateurs dont l’OCDE, a élaboré un cadre global de 230 indicateurs inédits portant sur la totalité des ODD et de leurs cibles. En mars 2016, la Commission de statistique des Nations Unies a accepté de se servir de ces données et indicateurs pour évaluer les progrès accomplis au niveau mondial, dans ses rapports officiels et discussions à haut niveau. Il conviendra toutefois de faire preuve de rigueur dans l’interprétation, et l’OCDE fournit déjà aux Nations Unis des données et commentaires qu’elles pourront utiliser dans leurs premiers rapports sur les ODD.

Un suivi et un examen thématiques, régionaux et nationaux des ODD sont également assurés, et l’OCDE assiste ses membres à chaque niveau. Nous contribuons notamment aux processus de suivi interorganisations dans le secteur de l’éducation, et collaborons avec les Nations Unies et d’autres organisations pour améliorer la base statistique, en particulier dans les domaines de l’environnement et de la gouvernance. Au niveau régional, de nombreux membres de l’OCDE participent également à la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies, et l’OCDE aide ces pays et la Commission à élaborer une feuille de route pour le suivi régional des ODD, qui doit être approuvée par la Conférence des statisticiens européens en 2017.

Le suivi au niveau national soulève des difficultés particulières, car les pays doivent d’abord adopter et adapter les objectifs à leur propre situation. Afin de guider les réflexions des membres sur le suivi national, nous produirons une première évaluation de leur position initiale au regard des ODD. Cela les aidera à dégager les priorités nationales qui permettront d’atteindre les résultats nationaux et de respecter les engagements mondiaux, démontrant ainsi l’importance que les pays de l’OCDE attachent à ce programme d’action universel.

Le processus d’examen des ODD va également bénéficier des travaux en cours sur le développement des statistiques. Notre Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), l’évaluation des résultats de l’éducation la plus utilisée au monde, est en cours d’adaptation afin de pouvoir être utilisée dans de plus nombreux pays, dans le cadre de notre initiative PISA pour le développement. Par ailleurs, nous continuons à élaborer et élargir d’autres mesures du progrès dans des domaines variés : science et technologie, répartition du revenu, confiance, santé, travail, investissement international et analyse régionale.

Pour de nombreux ODD, il est nécessaire de mesurer l’incidence des actions d’un pays sur les performances d’autres pays. Nos tableaux des entrées-sorties mondiales nous permettent de suivre les impacts transfrontaliers de la production et de la consommation des pays de l’OCDE sur les émissions de CO2 et les ressources naturelles critiques. Nos données sur l’aide publique au développement fournissent des informations sur les efforts des pays pour atteindre leurs objectifs d’aide, et nous élaborons de nouvelles mesures, comme le soutien public total au développement durable (SPTDD), pour dresser un tableau plus complet des apports de ressources. De même, nos statistiques des recettes publiques permettent d’avoir des informations uniques sur la capacité des systèmes fiscaux des pays en développement à mobiliser les ressources nationales. Depuis des décennies, l’OCDE contribue efficacement à l’établissement et au suivi des objectifs mondiaux. La stratégie de coopération pour le développement de 1996, Le rôle de la coopération pour le développement à l’aube du XXIesiècle, a fortement contribué à l’élaboration des Objectifs du Millénaire pour le développement, et a joué un rôle fondamental dans leur suivi ces 15 dernières années. Depuis 1999, nous hébergeons PARIS21, le Partenariat statistique au service du développement du XXIe siècle.

La conception d’un système statistique capable de déterminer précisément les progrès des pays au regard des ODD nécessitera clairement des investissements supplémentaires dans les capacités et les compétences nécessaires à la conception et au recueil des données, à leur interprétation et leur diffusion, à leur ouverture et leur accessibilité. Nous mobiliserons nos compétences et notre longue expérience pour aider nos membres et pays partenaires, ainsi que la communauté internationale, à relever les défis sans précédent liés aux mesures que représentent les ODD.

Voir www.oecd.org/fr/statistiques/initiative-vivre-mieux.htm et www.paris21.org/fr

Références

OCDE (1996), Le rôle de la coopération pour le développement à l’aube du XXIème siècle

OCDE (2015), Comment va la vie ? Mesurer le bien-êtreÉditions OCDE

©L'Annuel de l'OCDE 2016

Coopération internationale au Forum de l'OCDE 2016

Autres thématiques du Forum de l'OCDE 2016

Travaux de l'OCDE sur le développement

L'OCDE et les Objectifs de développement durable

Travaux de l'OCDE sur la croissance verte et le développement durable

Centre de développement de l'OCDE

stats.oecd.org

Données OCDE

Direction des Statistiques de l'OCDE

L'Annuel de l'OCDE




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016