Agir aujourd’hui pour les enfants de demain

Directrice générale, Save the Children International

©Droits réservés

L'adoption des Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030 marque un engagement résolu à placer le monde sur la voie d’un avenir plus juste, prospère et durable, dans lequel les enfants pourront réaliser pleinement leur potentiel. Le défi du développement durable est intergénérationnel : une action efficace dès maintenant améliorera la vie des enfants d’aujourd’hui et créera un avenir meilleur pour ceux de demain.

Depuis quinze ans, des progrès inégalés ont été faits pour les enfants. Le nombre de décès avant cinq ans a été réduit de moitié, tout comme celui des enfants non scolarisés. Parallèlement, l’extrême pauvreté a fortement reculé – de 1,9 milliard en 2000, le nombre d’individus vivant avec moins de 1,25 USD par jour est passé à 836 millions en 2015.

Il est important de célébrer ces succès, mais il n’y a pas pour autant lieu de céder à l’autosatisfaction. Le chantier, colossal, est encore inachevé : les résultats du développement sont inégaux, les inégalités persistent et des millions d’enfants sont laissés pour compte à cause de ce qu’ils sont et du lieu où ils vivent. Pour atteindre les Objectifs en 2030, il nous faut supprimer les obstacles empêchant ces enfants de survivre et d’apprendre, et rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté.

Le Programme 2030 offre un cadre pour y parvenir. Avec ses 17 objectifs et 169 cibles, c’est un programme d’action complet pour les hommes, la planète, la prospérité et la paix. Ce cadre est transformateur par sa portée, notamment à travers les engagements à faire disparaître des dimensions essentielles de la pauvreté, et par son universalité, ses objectifs et cibles s’appliquant à tous les pays. Ses principales caractéristiques sont incontestablement ses engagements transversaux à ne laisser personne de côté, à réaliser les cibles et objectifs pour tous les pans de la société, et à viser d’abord les plus marginalisés. Les pouvoirs publics seront incapables d’atteindre les ODD s’ils ne parviennent pas à aplanir les obstacles auxquels sont confrontés les exclus.

L’enjeu aujourd’hui est de mettre en œuvre ces engagements en modifiant concrètement les politiques, les pratiques et les budgets afin de progresser dans la réalisation de chacun des ODD. Les études menées par Save the Children ont recensé cinq domaines clés pour la mise en œuvre des ODD. À l’échelon national, l’intégration des objectifs et cibles dans les plans nationaux, les stratégies sectorielles et les budgets est une première étape essentielle ; toutefois, des institutions nationales et des mécanismes de coordination solides sont également indispensables pour que ces plans se traduisent par des progrès.

Pour respecter l’engagement de ne laisser personne de côté, il faut cibler les approches et les politiques pour accélérer les progrès au regard de tous les objectifs. Il faut donc fixer des objectifs d’équité qui servent de jalons entre 2016 et 2030, et visent à réduire l’écart entre les mieux et les moins bien lotis. La collecte de données désagrégées robustes permettra de disposer d’un solide socle d’informations concrètes, nécessaire à la planification et à l’élaboration des politiques ainsi qu’au suivi des progrès de tous les segments de la société. La réussite de la mise en œuvre des objectifs mondiaux requiert également des systèmes de responsabilité inclusifs et participatifs à tous les niveaux, dans lesquels tous les individus, y compris les enfants, puissent intervenir.

Les enfants compteront parmi les principaux bénéficiaires des progrès au regard des ODD. En se faisant entendre et en contribuant à l’élaboration des politiques qui les concernent, les enfants ont un rôle crucial à jouer dans leur concrétisation. Leur droit de participer, explicite dans la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, peut aboutir à des politiques plus intelligentes et plus respectueuses de l’enfant, mais également à une plus forte responsabilité vis-à-vis des résultats. Nous dressons ce constat à partir de l’expérience des programmes de Save the Children : de Tanzanie au Bangladesh, les enfants se font déjà entendre et influent directement sur la gouvernance locale et la qualité des services qu’ils utilisent.

Les Objectifs du millénaire pour le développement – précurseurs des ODD – avaient commencé à mobiliser la communauté internationale autour de la réduction de la pauvreté et de l’inflexion des politiques nationales. Les ODD, par les efforts dévolus à leur mise en œuvre, nous aideront à achever ce chantier et à aller plus loin encore, en veillant à ce que les 17 Objectifs soient atteints et que personne ne soit laissé de côté.

Voir www.savethechildren.net

Références

Nations Unies (2015), Objectifs du millénaire pour le développement - Rapport 2015, Nations Unies, New York

Save the Children (2016), From Agreement to Action: Delivering the Sustainable Development Goals, Save the Children, Londres

Save the Children (2014), Leaving No One Behind: Embedding Equity in the Post-2015 Framework through Stepping Stones Targets, Save the Children, Londres

©L'Annuel de l'OCDE 2016

Coopération internationale au Forum de l'OCDE 2016

Autres thématiques du Forum de l'OCDE 2016

L'OCDE et les Objectifs de développement durable

Travaux de l'OCDE sur le développement

Centre de développement de l'OCDE

L'Observateur de l'OCDE

L'Annuel de l'OCDE




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016