L’Irlande et l’OCDE : de l’économie traditionnelle à l’économie du savoir

Représentant permanent de la délégation de l'Irlande auprès de l'OCDE

©Michael Dean/OECD

Rien n’aurait pu démontrer plus concrètement l’évolution de l’Irlande vers des politiques économiques modernes que sa décision de devenir l’un des membres fondateurs de l’OCDE en 1961. Depuis lors, l’Organisation est un partenaire de confiance de l’évolution de la politique économique et sociale irlandaise.

Cette année marque le 50anniversaire d’un rapport de l’OCDE, Investment in Education, publié en 1966. Premier grand rapport sectoriel sur l’Irlande, il donna le signal d’une nouvelle approche de l’éducation dans notre pays et nous montra comment aborder le développement économique et social par l’éducation. Pour être à la hauteur des enjeux et opportunités de sa participation à l’économie mondiale, l’Irlande allait dès lors utiliser l’éducation pour propulser son développement – autrement dit, nos priorités d’action allaient passer de l’économie traditionnelle à l’économie du savoir. Instaurée en 1967-68, la gratuité de l’enseignement secondaire fut la première étape d’un processus qui allait conduire à des avancées sociales profondes. 

Depuis ma prise de fonctions en tant qu’ambassadeur auprès de l’OCDE en 2012, j’ai été personnellement témoin de l’importance des liens de l’Irlande avec l’Organisation lorsque le pays était aux prises avec les conséquences de la crise financière internationale et s’employait à renouer avec la croissance économique. J’ai vu comment l’OCDE, par ses conseils à notre gouvernement, a aidé notre économie à sortir par le haut de cette période tumultueuse pour la mener à son niveau actuel – avec le meilleur taux de croissance de l’OCDE – et j’ai pu constater les transformations positives suscitées par la coopération avec l’Organisation.

En février 2014, une équipe s’est rendue à l’OCDE à Paris, sous la houlette du Premier ministre et du vice-Premier ministre, pour une journée de débats sur l’action publique. Organisée à l’invitation du Secrétaire général de l’OCDE Angel Gurría dans le cadre du Forum des dirigeants de l’OCDE, cette visite nous a permis de mesurer les progrès de notre redressement économique et d’échanger des idées sur la manière dont l’OCDE pouvait contribuer à améliorer encore l’action publique en Irlande.   

Comme pour tous les pays membres, ces progrès se sont appuyés sur les examens approfondis de l’OCDE dans des domaines comme le marché du travail ou les mesures d’activation. Les Études économiques bisannuelles de l’Irlande ont été particulièrement précieuses pour notre gouvernement. Lancée par le Secrétaire général de l’OCDE à Dublin, en septembre 2015, la toute dernière édition a fourni une nouvelle occasion de rencontres avec le Premier ministre et les ministres des Finances, des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, ainsi qu’avec des dirigeants de syndicats et d’entreprises.  

L’Irlande continuera de s’appuyer sur les analyses et le soutien de l’OCDE dans sa recherche de meilleures politiques publiques à tous les niveaux. Nous n’oublierons pas le rôle de l’Organisation dans l’émergence d’une économie et d’une société modernes dans l’Irlande des années 1960, ni son aide plus récente dans notre redressement après la crise de 2008. L’OCDE demeure essentielle à notre développement économique et social.

ODDE (1966), Investment in Education: Ireland, Série Educational Investment and Planning, Éditions OCDE.

©L'Observateur de l'OCDE n°305 Q1 2016




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016