En bref novembre 2015

OCDE Observateur


Sombres perspectives de croissance

Selon l’OCDE, un net repli des économies émergentes et des échanges mondiaux a ramené la croissance mondiale à 2,9 % cette année, bien en deçà de sa moyenne de long terme. Le Brésil et la Russie ont connu une profonde récession et le ralentissement chinois a suscité plus d’incertitude à court terme sur les marchés financiers. Les échanges mondiaux ont ralenti, notamment dans les économies émergentes.   

Dans sa dernière édition semestrielle des Perspectives économiques publiée le 9 novembre, l’OCDE prévoit un affermissement graduel de la croissance mondiale à 3,3 % et 3,6 % en 2016 et 2017.

Capture d’écran de la Chef économiste de l’OCDE Catherine L. Mann sur Bloomberg TV le 9 novembre

Toutefois, l’activité ne repartira véritablement qu’avec un rééquilibrage en douceur de l’activité chinoise et des investissements plus solides dans les économies avancées. Pour l’OCDE, le ralentissement des échanges mondiaux et la faiblesse persistante de l’investissement sont profondément préoccupants.

Voir www.oecd.org/fr/economie/perspectives/perspectives-economiques.htm 


Le projet BEPS OCDE/G20 est approuvé

Soucieux d’améliorer la résilience des systèmes fiscaux, les ministres des Finances du G20 ont approuvé les mesures BEPS (lutte contre l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices) à Lima, le 9 octobre. Ils sont convenus de les soumettre aux dirigeants du G20 pour examen et décision lors du Sommet annuel d’Antalya (Turquie), les 15-16 novembre.

Les ministres ont exprimé leur forte adhésion au projet OCDE/G20 BEPS, qui offre aux gouvernements la possibilité de combler les failles dans les réglementations internationales qui permettent de faire disparaître des bénéfices de sociétés, ou de les transférer dans des juridictions à faible fiscalité et peu, voire pas, d’activité économique. Les réformes du système fiscal international comprennent de nouvelles normes minimales sur la déclaration par pays, le chalandage fiscal et les procédures amiables.      

www.oecd.org/fr/fiscalite/beps


Ralentissement des dépenses de médicaments

Selon le tout dernier Panorama de la santé, les dépenses pharmaceutiques ont avoisiné 800 milliards USD dans les pays de l’OCDE en 2013. La croissance des ventes au détail de médicaments a ralenti récemment dans la plupart des pays de l’OCDE grâce à la promotion des génériques. Vu le quasi-doublement, en moyenne, de la consommation d’antidépresseurs dans l’OCDE depuis 2000, la dépression pourrait être un facteur de cette croissance.   


Verbatim 

Nouveau dirigeant

Beaucoup d’entre vous se sont inquiétés ces dix dernières années de voir le Canada renoncer à son rôle constructif à l’écoute du monde. Et bien, mon message est simple : au nom de 35 millions de canadiens, nous sommes de retour.

Justin Trudeau, Premier ministre canadien, Ottawa, 20 octobre

Le climat et la planète

Plus nous attendons, plus il sera coûteux et difficile, pour nous, nos enfants et petits-enfants, de protéger la planète.

Jim Yong Kim, Président, Groupe de la Banque mondiale, Project Syndicate, 21 octobre

Le discours qu’on nous tient aujourd’hui est que le monde a changé, et qu’il est temps d’élargir le cercle des « donneurs d’aide climatique » et de raccourcir la liste des pays en développement qui pourraient en bénéficier.

Nozipho Mxakato-Diseko, Ambassadrice d’Afrique du Sud et Présidente du Groupe G77+Chine à la Conférence de Bonn sur le changement climatique, Politico, 26 octobre

Migration, la différence

La Grèce sait parfaitement garder ses frontières et le fait depuis des millénaires, mais contre ses ennemis. Les réfugiés ne sont pas nos ennemis.

Yiannis Mouzalas, ministre grec de l’Immigration, Wall Street Journal, 25 octobre


Économie

Le PIB réel dans la zone OCDE a progressé de 0,5 % au second trimestre 2015, soit au même rythme qu’au trimestre précédent. La consommation privée a été le principal moteur, à 0,3 point. L’activité s’est redressée à 1 % aux États-Unis, après une hausse de 0,2 % au trimestre précédent, et est restée relativement solide au Royaume-Uni (0,7 %). La croissance s’est contractée de 0,3 % au Japon et de 0,1 % au Canada, et est restée atone en France. La croissance de l’UE est demeurée stable à 0,5 %.

L’inflation dans la zone OCDE a ralenti à 0,4 % en glissement annuel en septembre 2015, contre 0,6 % en août, alors que les prix de l’énergie ont continué de chuter. Hors produits alimentaires et énergie, le taux d’inflation annuel dans l’OCDE a légèrement remonté pour atteindre 1,8 % en septembre, contre 1,7 % en août.

Les coûts unitaires de main-d’œuvre dans la zone OCDE ont augmenté de 0,1 % au second trimestre 2015. Aux États-Unis, ils ont ralenti de 0,5 % à 0,1 % en glissement trimestriel, alors qu’ils ont gagné 1,4 % au Royaume-Uni et 0,4 % au Japon.

Le taux de chômage dans la zone OCDE a été stable à 6,7 % en septembre 2015, soit 1,4 point de moins que le pic de janvier 2013. Environ 40,9 millions de personnes étaient sans emploi, soit 8 millions de moins qu’en janvier 2013, mais toujours 6,4 millions de plus qu’en juillet 2008, avant la crise. Le taux de chômage a cédé 0,1 point dans la zone euro, son plus bas niveau depuis janvier 2012, et est resté stable au Japon et aux États-Unis, à respectivement 3,4 % et 5,1 %. 

Parallèlement, le taux d’emploi dans la zone OCDE (personnes en âge de travailler exerçant un emploi) est resté stable à 66,1 % au second trimestre 2015, soit 0,4 point de moins que son niveau du second trimestre de 2008.

Pour obtenir les dernières statistiques économiques, voir www.oecd.org/fr/std/communiquesdepressesurlesstatistiques.htm


Pays en bref

Selon un rapport de l’OCDE, la Corée a connu une forte croissance économique ces dernières décennies mais son avenir dépend d’une meilleure adéquation de l’enseignement et des compétences au marché du travail. www.oecd.org/fr/coree

Le Brésil a remarquablement progressé sur le plan socioéconomique ces 20 dernières années, mais doit surmonter d’importantes difficultés pour garantir une croissance plus dynamique, plus équitable et plus verte, selon deux nouveaux rapports. www.oecd.org/fr/bresil

L’allongement de la vie professionnelle permettrait au Danemark de surmonter le défi du vieillissement rapide de sa population, note un nouveau rapport de l’OCDE. www.oecd.org/fr/danemark

La Colombie doit renforcer sa capacité à instruire les affaires de corruption transnationale en instaurant un régime efficace de responsabilité des entreprises, en améliorant la coordination entre ses administrations et en formant plus rigoureusement ses autorités répressives, selon un nouveau rapport. www.oecd.org/fr/pays/colombie  

L’amélioration de la santé et de l’accès aux services de base et au logement a contribué à l’augmentation du niveau de vie au Mexique ces 15 dernières années, même si de nouveaux progrès seront nécessaires pour se rapprocher de la moyenne de l’OCDE. www.oecd.org/fr/mexique

L’Autriche devrait faire plus pour aider les personnes atteintes d’une maladie mentale chronique à être ou à rester dans l’emploi. www.oecd.org/fr/autriche

Le Viet Nam a remarquablement progressé dans le secteur agricole, selon OECD Review of Agricultural Policies in Viet Nam. Le pays doit néanmoins faire davantage pour enrayer le ralentissement de la production, la baisse des prix des matières premières et l’impact négatif de l’agriculture sur l’environnement. www.oecd.org/fr/pays/vietnam

Selon un rapport de l’OCDE, la prospérité future de l’Espagne dépend de l’amélioration des compétences et de la suppression des obstacles à l’innovation et à l’emploi. www.oecd.org/fr/espagne

Selon l’OCDE, les effets positifs attendus de la Loi Macron montrent que la France doit poursuivre ses réformes structurelles. www.oecd.org/fr/france

Au Chili, la fin du boom minier souligne le besoin urgent de diversifier l’économie du pays en dehors des secteurs à forte intensité de matières premières. www.oecd.org/fr/chili


L’ex-Chancelier allemand Helmut Schmidt, mort le 10 novembre à l’âge de 96 ans, plaisante avec Margaret Thatcher lors d’une visite auprès du Premier ministre britannique à Londres en 1979. Le Chancelier Schmidt, qui était membre du Parti social-démocrate (SPD), était un ardent défenseur de l’Europe et de la coopération internationale. En tant que ministre fédéral des Finances, Helmut Schmidt a participé à la 12e Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des ministres du 6 au 8 juin 1973.


Autres histoires

Pauvreté infantile : le bien-être subjectif, les compétences en compréhension de l’écrit et en résolution de problèmes, la communication avec les parents ou les camarades, et l’intention de voter aux élections nationales à l’âge adulte sont plus faibles parmi les enfants de familles modestes, selon la dernière édition de Comment va la vie. Ces enfants sont en outre plus susceptibles d’être harcelés à l’école.

Les coupes dans les budgets de R-D menacent de déstabiliser la science et la recherche dans de nombreuses économies avancées. Selon Science, technologie et industrie : Tableau de bord de l'OCDE 2015, les pays doivent accélérer leurs investissements dans la R-D à long terme afin de remodeler leur industrie et leur système de santé et de trouver des solutions au changement climatique.  

Selon de nouvelles recommandations de l’OCDE aux pays membres, les entreprises et les pouvoirs publics devraient considérer la sécurité numérique comme un risque économique plutôt qu’une question technique. 


Best of

Tant que des biens tels que l'air pur, l'eau non polluée, les satisfactions tirées de la nature ou d'un cadre de vie agréable étaient considérés comme des biens « libres », échappant à la sphère de l'économie, il était légitime de ne pas les comptabiliser. Il en va tout autrement aujourd'hui : réduire la rareté de ces biens, c'est ajouter au patrimoine collectif et augmenter les satisfactions des hommes.

« La nécessité de la coopération et de la coordination intergouvernementales dans le domaine de l'environnement », n° 50, février 1971

©L'Observateur de l'OCDE n°304 novembre 2015




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016