La Dame de fer se met au vert

L’un des objectifs majeurs de la rénovation du premier étage de la tour Eiffel, propriété de la Ville de Paris, était de répondre à une volonté forte de réduction de son empreinte écologique dans le cadre du Plan Climat de la Ville.

La rénovation du premier étage de la tour Eiffel a fait l’objet d’une démarche exemplaire en matière de développement durable, bien qu’il n’existe pas de référentiel « Haute qualité environnementale » pour le monument.

La société d’exploitation de la tour Eiffel a poursuivi son engagement pour le développement durable avec l’installation de deux éoliennes à axe vertical sur le monument en février 2015. Les deux éoliennes, de 7 mètres de haut sur 3 mètres d’envergure ont été installées à 127 mètres du sol, au niveau du deuxième étage, là où la prise au vent était optimale.

D’une capacité de production de 10 000 kWh par an, ces deux éoliennes permettent de couvrir l’équivalent de la consommation énergétique de la boutique du premier étage.

Par ailleurs, la position des vitrages a été revue dans chacun des pavillons du premier étage, sans altérer le confort visuel du panorama. Cette protection contre les « nuisances solaires » permet de réduire de plus de 25 % les apports thermiques en période estivale, et donc de réduire la facture énergétique liée à la climatisation. De plus, près de la totalité des éclairages de cet étage sont désormais de type LED.

La toiture du pavillon Ferrié a été équipée de panneaux solaires sur 10 m². Ceux-ci permettent de couvrir environ 50 % des besoins en eau chaude des deux pavillons, qui disposent également de pompes à chaleur pour assurer l’équilibre de la température. Le pavillon Ferrié dispose aussi d’un système de récupération des eaux pluviales qui alimente les sanitaires.

Enfin, depuis le 1er janvier 2015, dans le cadre du renouvellement de son marché de fourniture d’électricité, la tour Eiffel a choisi l’entreprise grenobloise GEG, pour alimenter le monument en énergie 100% renouvelable.

www.toureiffel.paris/  

©L'Observateur de l'OCDE n°301, Novembre 2015




Données économiques

PIB +0,7% T2 2017
Échanges exp +1.4% ; imp +1.7% T1 2017
Inflation annuelle 2,3% septembre 2017
Chômage 5.7% septembre 2017
Mise à jour: 14 nov 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017