La folie fossile

OCDE Observateur

La lutte contre le changement climatique suppose impérativement de s’affranchir de l’emprise des combustibles fossiles. En effet, le maintien de la hausse des températures à 2°C d’ici la fin du siècle implique de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % à 70 % par rapport aux niveaux de 2010 d’ici à 2050, donc de remplacer les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz) par des sources bas carbone et de développer des technologies de captage et de stockage du CO2. Toutefois, les pays de l’OCDE et les grandes nations émergentes dépensent toujours entre 160 et 200 milliards USD par an pour soutenir la production et la consommation de combustibles fossiles, en abaissant les coûts de prospection et d’exploitation des compagnies pétrolières et gazières et les prix à la consommation. En plus d’affaiblir les efforts de lutte contre le changement climatique, ces subventions nuisent aux autres sources d’énergie, aggravent les problèmes de pollution et grèvent les budgets publics. Elles réduisent aussi les ressources disponibles pour d’autres investissements stratégiques.

Le Rapport accompagnant l'inventaire OCDE des mesures de soutien pour les combustibles fossiles 2015 recense quelque 800 allégements fiscaux et programmes de subventions en faveur des combustibles fossiles dans les pays membres et les économies émergentes.

Ce rapport évalue les progrès accomplis sur ce front depuis trois ans dans les pays de l’OCDE : les subventions sont en recul depuis 2011-12, en raison principalement de la chute des prix internationaux du pétrole l’année dernière, mais aussi de l’évolution des politiques. Au Mexique, le gouvernement a cessé de subventionner la consommation d’essence et de gazole en imposant une nouvelle taxe (Impuesto Especial sobre Producción y Servicios por Enajenación de Gasolinas y Diesel). Le soutien a aussi diminué depuis 2012 dans les économies émergentes, mais dans une moindre mesure : le gouvernement indien a par exemple décidé de réformer les incitations en faveur du gazole.

Bien que le soutien total aux combustibles fossiles reste trop élevé, les données recueillies indiquent un certain progrès par rapport à 2013.

OCDE (2015), Rapport accompagnant l'inventaire OCDE des mesures de soutien pour les combustibles fossiles 2015, Éditions OCDE.

Pour accéder à l’outil en ligne, voir www.oecd.org/site/tadffss/data

Voir www.oecd.org/env/cc/cop21.htm et http://oe.cd/12D

©L'Observateur de l'OCDE No 304, Novembre 2015




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017