Nominations T3 2014

Droits réservés

Nouvelle Chef économiste nommée

Catherine L. Mann a rejoint l’OCDE en qualité de Chef économiste, sous l’autorité du Secrétaire général. Sa nomination renforce l’engagement de l’OCDE à rechercher et promouvoir de meilleures politiques pour une vie meilleure dans l’ensemble du monde. Elle remplace Pier Carlo Padoan, nommé ministre de l’Économie et des Finances de l’Italie en février 2014, et a pris ses fonctions en octobre.

« Catherine est la personne qu’il nous faut en tant que Chef économiste et elle arrive à point nommé », a déclaré le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, en annonçant la nouvelle en septembre. « Sa nomination revêt une importance particulière alors que nos économies continuent de souffrir des effets de la crise et qu’il nous faut trouver de nouvelles sources de croissance pour les années à venir. »

De nationalité américaine, Mme Mann est titulaire d’un doctorat en économie obtenu au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et d’un diplôme en économie de l’Université d’Harvard. Elle a mené une brillante carrière dans le secteur public et dans le milieu universitaire. Avant d’entrer à l’OCDE, elle était professeur de finance mondiale à l’Université Brandeis (Institut Rosenberg), après avoir été de 1997 à 2011 chercheur senior et chercheur invité à l’Institut Peterson pour l’économie internationale. Par ailleurs, Mme Mann a occupé les fonctions d’économiste senior pour les questions internationales au sein du Conseil des conseillers économiques à la Maison Blanche, et a travaillé au cabinet du vice-président en charge de l’économie du développement/économiste en chef de la Banque mondiale. Mme Mann a aussi passé 13 ans au Conseil de la Réserve fédérale en tant qu’économiste senior et directrice adjointe. Elle a notamment écrit : The Globalisation of Venture Capital ; Offshore Outsourcing and the Globalization of Services ; External imbalance: costs and consequences of unsustainable trajectories ; Supply Chain Logistics, Trade Facilitation, and International Trade.

Mme Mann est la deuxième femme dans l’histoire de l’OCDE à occuper le poste de Chef économiste, après Sylvia Ostry qui a dirigé le Département des affaires économiques de 1979 à 1983. Mme Mann représentera également l’OCDE aux réunions préparatoires du G20 Finances.  

Pour plus d’informations sur Catherine L. Mann, Chef économiste, voir : http://oe.cd/KF et  www.clmann.com

De nouveaux Secrétaires généraux adjoints rejoignent l'Organisation

Mari Kiviniemi, ancienne Première ministre de Finlande, et Stefan Kapferer, ancien Secrétaire d’État au ministère fédéral allemand de l’Économie et de l’Énergie, ont été nommés Secrétaires généraux adjoints de l’OCDE.

Mme Kiviniemi et M. Kapferer apporteront leur concours au Secrétaire général de l’OCDE Angel Gurría pour la réalisation de son objectif stratégique visant à renforcer l’impact et la pertinence des travaux de l’OCDE, à intensifier les efforts d’ouverture de l’Organisation en direction des économies émergentes et à contribuer à relever les défis que représentent la réalisation d’une croissance inclusive forte, la création d’emplois, la promotion de l’égalité et la confiance.

Mme Kiviniemi a été Première ministre de Finlande entre 2010 et 2011. Auparavant, elle a exercé les responsabilités de ministre de l’Administration publique et des Collectivités locales ; du Commerce extérieur et du Développement ; et des Affaires européennes. Elle est députée depuis 1995.

En Allemagne, M. Kapferer a été responsable des départements de la politique industrielle, de la politique extérieure, de l’innovation et des petites et moyennes entreprises au sein du ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie. Il était auparavant Secrétaire d’État au ministère fédéral de l’Économie et de la Technologie de 2011 à 2013, et au ministère fédéral de la Santé de 2009 à 2011, où il a contribué à élaborer et à mettre en œuvre le programme de réformes du gouvernement allemand en faveur de la compétitivité.

Mme Kiviniemi et M. Kapferer remplacent Pier Carlo Padoan, nommé ministre de l’Économie de l’Italie en février 2014, et Yves Leterme, ancien Premier ministre belge, nommé Secrétaire général de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale à Stockholm en juin 2014.

Pour plus d’informations sur les Secrétaires généraux adjoints de l’OCDE, voir : http://oe.cd/KD  

©L'Observateur de l'OCDE n°300, T3 2014




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016