Une criminalité plombée

©Dmitry Kalinovsky. Licence accordée à Shutterstock.com

En anglais, lorsque quelqu’un fait quelque chose de stupide, on lui demande s’il a « mangé de la peinture au plomb » pendant son enfance. Les effets de l’empoisonnement au plomb ne sont en effet pas anodins. De nombreux chercheurs pensent que ces empoisonnements dans l’enfance sont fortement corrélés aux pics de criminalité. Certes, la causalité n’est pas visible immédiatement, mais les méta-analyses des autres facteurs semblent toutes désigner le plomb.

L’homme en utilise depuis des milliers d’années. Dans la Rome antique, ses usages étaient multiples : teinture pour les cheveux ou édulcorant pour le vin par exemple, et les femmes aisées chez les Grecs et dans l’aristocratie européenne jusqu’au XVIIe siècle s’enduisaient quotidiennement le visage d’un onguent au plomb. Certains chercheurs lui imputent même en partie la chute de Rome, aucune société ne pouvant prospérer indéfiniment dans pareil bain de poison. Aux États-Unis enfin, la baisse de la criminalité à New York aurait peut-être moins eu à voir avec les résultats du « zéro tolérance » de l’ancien maire Rudolph Giuliani qu’avec des changements environnementaux simultanés.

Dans les transports, l’essence au plomb a été mise au point en 1921, après des années de recherches visant à réduire le cliquetis dans les moteurs automobiles. L’élimination du plomb, élément qui ne « disparaît » pas tout seul, est délicate et dangereuse. L’afflux d’automobiles à essence au plomb dans les voiries encombrées des États-Unis a entraîné une hausse fulgurante des émissions, le plomb s’est ensuite infiltré dans le sol et a pollué le milieu environnant. L’essence au plomb n’est plus utilisée aux États-Unis ni dans nombre de pays développés depuis les années 80, mais les gens demeurent très sensibles au risque d’exposition au plomb : dans tous leurs choix, des jouets pour enfants aux pièces détachées de motos, la vigilance est désormais de mise. Par ailleurs, on estime que la peinture au plomb avait été utilisée dans 38 à 62 millions de logements aux États-Unis, ainsi que sur des jouets, berceaux ou lits de bébé : son ingestion, fréquente chez l’enfant quand la peinture commence à s’écailler, s’avère particulièrement néfaste.

Corrélation frappante

L’économiste Rick Nevin fut le premier à remarquer cette corrélation en 1994, en étudiant le problème de l’élimination de la peinture au plomb pour le compte du ministère du Logement et du Développement urbain américain. Beaucoup d’études reliaient déjà le plomb à la baisse du QI ou à la délinquance juvénile, mais pour M. Nevin, il fallait remonter encore plus loin : entre les années 40 et la fin des années 70, l’évolution de l’exposition au plomb avait suivi une courbe en U, identique à celle du taux de criminalité 23 ans plus tard. Leur exacte correspondance pouvait expliquer 90 % de la variation de la criminalité violente aux États-Unis. Conclusion confirmée par d’autres études, selon lesquelles le nombre d’homicides avait quadruplé dans les comtés les plus pollués au plomb, et celui des violences aggravées atteignait 90 % de plus que la moyenne. La chute spectaculaire de 75 % du taux de criminalité dans la ville de New York observée depuis le début des années 90 témoigne de la radicalité du changement.

Les effets du plomb sont très répandus. Une déclaration de l’OCDE de 1996 sur la réduction des risques liés au plomb expose clairement les problèmes, et appelle les pays à travailler aux niveaux national et international afin de réduire ces risques.

Notre action collective dans ce sens a heureusement fait des merveilles pour de nombreuses vies humaines. Aux États-Unis, des entreprises spécialisées dans la dépollution ont assaini des zones massivement empoisonnées au plomb, notamment la base d’entraînement militaire de Massachusetts Military Reservation, où 36 500 tonnes de plomb ont été traitées. En présence d’une moindre quantité, dans la peinture de votre logement par exemple, il suffit de neutraliser l’exposition en repeignant par-dessus. En plus ou moins grande quantité, le plomb n’est jamais sans risque pour le corps humain, il est donc vital de vous soumettre à des contrôles, ainsi que vos enfants, et de prendre garde aux matériaux et espaces à haute teneur en plomb.

Angel Rodriguez, pour L’Observateur de l’OCDE

Références

OCDE (1996), Déclaration sur la réduction des risques liés au plomb, 19 février 1996, référence C(96)42/FINAL


Voir aussi www.oecd.org/fr/sante

©L'Observateur de l'OCDE n° 295, T2 2013




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016