Pour un avenir résilient, inclusif et plus vert

Angel Gurria

Après la pire crise de ces cinquante dernières années, la reprise s’imposera-t-elle enfin en 2014 ? Plusieurs signes encourageants le laissent penser, notamment aux États-Unis, où la croissance devrait atteindre 3 % cette année. L’activité reprend également en Europe, au Japon et en Chine. L’Irlande vient de sortir du plan d’aide piloté par le FMI, l’UE et la BCE. 

Le chômage devrait cette année refluer lentement dans la zone OCDE, qui compte toutefois 13 millions de chômeurs de plus qu’en 2008. L’accord historique conclu par l’Organisation mondiale du commerce à Bali en décembre dernier stimulera probablement les échanges. Ces bonnes nouvelles contribueront à restaurer la confiance du public et à alimenter la reprise mondiale.

La conjoncture internationale reste toutefois fragile. Si les principaux indicateurs révèlent des signes d’amélioration dans la plupart des économies les plus avancées, les perspectives des économies émergentes restent en-deçà des projections de croissance antérieures. Le poids de la dette et du chômage continuera à peser sur l’activité dans la zone OCDE. La fragilité du secteur bancaire de la zone euro et la normalisation des conditions monétaires mondiales pourraient également menacer la reprise. Et l’investissement, moteur important de la croissance, reste en sous-régime dans la plupart des économies matures.

Dans le secteur financier, les efforts doivent se poursuivre pour éviter la prise de risque et l’exposition excessives qui ont conduit à la crise. Si les liquidités sont abondantes sous l’effet de la politique monétaire accommodante menée par les grandes économies mondiales, les conditions de crédit pour les petites et moyennes entreprises restent restrictives. Il faut se féliciter des efforts déployés pour renforcer le système financier mondial et rompre le lien entre les activités des banques et le risque de surendettement des États en Europe, afin que l’amélioration des perspectives financières mondiales se répercute sur l’économie réelle.

La crise nous a durement fait comprendre la nécessité de veiller à ce que la croissance se traduise par un avenir résilient, inclusif et plus vert pour tous. Par le soutien qu’elle a apporté aux programmes de réforme des pays membres et partenaires, l’OCDE était une nouvelle fois, en 2013, au coeur des initiatives multilatérales et des enceintes de dialogue du G20 et du G8. Ses travaux de promotion de la transparence fiscale internationale, en faisant de l’échange automatique de renseignements la nouvelle norme mondiale unique, et ses travaux de lutte contre l’évasion fiscale des entreprises multinationales, dans le cadre du Plan d’action OCDE/G20 concernant l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices, contribueront à instaurer un système fiscal international plus équitable et efficient.

L’OCDE continue de promouvoir une croissance inclusive, de stimuler les compétences et de soutenir les efforts de ses membres pour créer plus d’emplois de qualité, en particulier pour les jeunes. Elle sensibilise également les décideurs publics au rôle de l’investissement dans le capital intellectuel, et à celui des échanges en valeur ajoutée dans les stratégies en faveur de la croissance et du développement. Elle souligne l’importance de participer aux chaînes de valeur mondiales pour stimuler la croissance, et attire l’attention sur des défis mondiaux tels que le changement climatique et le coût de l’inaction dans ce domaine. Pour restaurer la confiance des citoyens dans les gouvernements et les institutions, fortement mise à mal par la crise, l’OCDE s’emploie à favoriser la concurrence, lutter contre la manipulation des marchés, promouvoir l’intégrité dans l’administration publique et combattre la corruption. Les travaux sur la mesure du bien-être livrent des enseignements nouveaux sur les séquelles de la crise, alors que l’intérêt du public pour ce domaine novateur continue de croître : plus d’un million de visiteurs ont consulté en ligne l’indicateur du vivre mieux de l’OCDE.

Ces avancées nous aident surtout à mieux percevoir les défis qui restent à relever. En ce début d’année, nous devons nous inspirer du Président Nelson Mandela récemment disparu et de son action en faveur de la paix, de la coopération et de l’égalité. Clairvoyant quant aux difficultés qu’aurait à surmonter son pays, il avait rappelé qu’ « après avoir gravi une montagne, on découvre invariablement qu’il en reste encore de nombreuses autres derrière ».

En novembre 2013, nous avons commémoré le 50e anniversaire de la mort du Président John F. Kennedy, qui a joué un rôle central dans la création de l’OCDE. Comme il l’avait fait remarquer en ratifiant la convention instituant l’OCDE en mars 1961, « unis, il n’y a guère d’actions qui nous soient impossibles ; divisés, il n’y a guère d’actions que nous puissions entreprendre ». Nous savons d’expérience que la paix et la prospérité sont difficiles à atteindre et facilement perdues. En 2014, une reprise s’annonce qui, bien qu’incertaine, s’affermit de jour en jour. Pour l’entretenir et la pérenniser, la coopération doit guider notre réflexion et nos actions. C’est ensemble que nous devons poursuivre notre objectif de construire un monde plus fort, plus sain et plus juste en adoptant « des politiques meilleures pour une vie meilleure ».

Voir www.observateurocde.org/angelgurria et www.oecd.org/fr/apropos/secretairegeneral

© L’Observateur de l’OCDE n° 297 T4 2013




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Abonnez-vous dès maintenant
Edition en ligne
Edition précédente

Ne manquez pas

  • Le défi de l'eau rattrape les villes Dans les agglomérations des pays développés l'abondance et la qualité de la ressource ne peuvent plus être tenus pour des acquis selon Les Echos.
  • L'OCDE exhorte le Japon à favoriser le travail des femmes pour relancer l'activité (Les Echos)
  • #OCDE360: Emploi, éducation, pauvreté, croissance verte...Quel classement pour votre pays?
  • Un plus grand accès à la chirurgie dans les pays en voie de développement pourrait éviter le décès annuel de 1,5 millions de personnes, selon une nouvelle étude publiée par le Groupe de la Banque mondiale.
  • Rana Plaza
  • L’Assemblée nationale examine ce lundi 30 mars une proposition de loi visant à obliger les entreprises françaises à s’assurer de la conformité de leurs sous-traitants en matière de droits de l’homme et d’environnement. A lire sur Le Monde.
  • L'année 2015 sera celle de la hausse du pouvoir d'achat d'après le Figaro économie.
  • Bercy et Bruxelles déclarent la guerre à l'optimisation fiscale, selon le JDD qui annonce que le ministère de l'Economie est sur le point de dévoiler une liste d'une vingtaine de schémas fiscaux jugés non conformes.
  • Entretien avec Eric Charbonnier, expert éducation de l'OCDE, qui dresse un bilan mitigé de la réforme de l'Education présentée par la Ministre Najat Vallaud-Belkacem. Article d'Atlantico.
  • Découvrez les gagnants du concours #JeVoisChaqueJour de la Banque Mondiale.
  • A l'école, les garçons restent moins performants que les filles. Un article à lire sur le site internet du journal Le Monde.
  • solar powered plane
  • L'avion du futur ? Ce tour du monde en avion à énergie solaire pourrait constituer une avancée significative en matière de lutte contre le réchauffement climatique.
  • Combien coûte un étudiant en France ? Le Monde compare le prix des études dans l'Hexagone à celui des autres membres de l'OCDE.
  • Désindustrialisation et précarisation de l’emploi ne sont pas seulement le lot des ouvriers: l’atelier d’assemblage de moteurs où travaille Axelle (photo ci-dessus) emploie une forte proportion de femmes, souvent jeunes et intérimaires. Découvrez l’enquête photographique de Mediapart en cliquant sur l’image. © Raphaël Helle / Signatures / La France VUE D'ICI
  • Les energies renouvelables (ENR) sont à l'honneur. Compte tenu des objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, les ENR semblent avoir un avenir prometteur devant elles selon les Echos.
  • [Vidéo] Migrations internationales: un enjeu planétaire. Interview de Jean-Christophe DUMONT, Chef de la division des migrations internationales auprès de l'OCDE, auditionné par le Conseil Economique, Social et Environnemental.
  • Paris 2015 En vue de la conférence de décembre 2015 contre le changement climatique, le président français François Hollande est en visite officielle aux Philippines, pays qui subit déjà les conséquences de ce phénomène.
  • Je vois chaque jour...Découvrez qui sont les finalistes du concours Instagram organisé par la Banque mondiale et votez pour votre photo préférée!
  • SwissLeaks: Pascal Saint-Amans, directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, analyse les réformes en cours pour lutter contre la fraude fiscale. Une interview à lire sur le site de L'Express.
  • "L'alliance de la pâquerette et du PIB", ou comment les politiques environnementales ne nuisent pas (nécessairement) à la productivité. Un article paru sur Lemonde.fr.
  • Pas de croissance inclusive sans égalité de genre. Corriger les inégalités dont sont victimes les femmes africaines en matière de rémunération, de choix du métier et de sécurité de l’emploi permettrait d'obtenir des effets positifs non négligeables sur le développement.
  • Une histoire d'amour? Lors de sa rencontre avec Angel Gurría, le Premier Ministre grec Alexis Tsipras lui a exposé son souhait de faire de l'OCDE le nouveau prescripteur de réformes d'Athènes.
  • Le vélo, outil clé du développement ?En plus d'être un moyen de déplacement écologique, économique et bénéfique pour la santé, le vélo et son industrie génèrent de nombreux emplois. En parallèle des transports en commun, le vélo semble être un moyen prometteur de répondre aux objectifs de développement durable.
  • Le chômage est-il mauvais pour la santé ? Plusieurs études tendent à montrer qu'être sans emploi pendant six mois ou plus se traduit par une diminution du bien-être chez le chômeur lui-même, mais aussi au sein de sa famille et de la communauté dans laquelle il vit.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2015