En bref T3 2013

Avertissement sur les prix du carbone – et les risques liés à l’eau ; Verbatim ; Économie ; Pays en bref ; Culture financière ; Soutien croissant à l’agriculture ; Importance des chaînes de valeur ; Best of

Avertissement sur les prix du carbone

– et les risques liés à l’eau

Verbatim

Économie

Pays en bref

Culture financière

Soutien croissant à l’agriculture

Importance des chaînes de valeur

Best of

Avertissement sur le prix du carbone –


©Mazzzur. Licence accordée à Shutterstock.com

L’élimination complète des émissions atmosphériques dues aux combustibles fossiles doit être l’objectif de la deuxième moitié du siècle, selon le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría. Lors d’une conférence en octobre à la London School of Economics, M. Gurría a estimé qu’une transformation du système énergétique mondial s’imposait si les pays espèrent contenir le changement climatique. « Nous ne devons pas ramener les émissions nettes à zéro demain, mais nous allons devoir nous placer sur la bonne trajectoire », a-t-il déclaré.

Selon le rapport Climate and carbon: Aligning prices and policies, publié à l’occasion de la conférence, les gouvernements doivent veiller à ce que leurs politiques permettent d’atteindre les objectifs climatiques, surtout au moment où s’engagent les négociations en vue d’un nouvel accord sur le changement climatique en 2015. « Des progrès sont nécessaires sur tous les fronts, mais plus particulièrement sur celui de la tarification du carbone », a souligné M. Gurría, qui s’en est pris aux subventions en faveur de la prospection, la production et l’utilisation d’énergies fossiles. Le discours entier, intitulé Le défi climatique : objectif zéro émission, est disponible sur www.oecd.org et www.oecdobserver.org


– et les risques liés à l’eau
Le changement climatique aggrave également les risques liés l’eau. En 2050, plus de 40 % de la population mondiale sera soumise à un fort stress hydrique, et 20 % sera exposée aux risques d’inondation, qui menaceront 45 000 milliards USD d’actifs. La pollution de l’eau est également en hausse.

Les gouvernements doivent s’attaquer à ces défis, souligne le rapport La sécurité de l’eau pour une vie meilleure.

« Nous sommes prévenus : ces risques augmentent indubitablement », a rappelé le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, lors de la Semaine mondiale de l’eau en septembre à Stockholm. « Nous devons maintenant nous armer de stratégies de gestion des risques pour éviter les pénuries d’eau et les pollutions, et nous protéger contre les sécheresses et les inondations menaçant les vies humaines, les écosystèmes et les économies ».

Voir www.oecd.org/eau 


Verbatim

Piqûre de rappel
Le plus choquant, c’est que nous perdons notre capacité à trouver des traitements. Presque plus aucun médicament contre les maladies neurologiques ne sort des laboratoires.
Pr. Henry Markram, « Search for dementia cure is fading fast », The Times, 19 octobre 2013

L’Europe fait feu de tout bois
L’Union européenne est le premier importateur mondial de bois d’oeuvre. Selon le World Wildlife Fund, jusqu’à 19 % de ces importations pourraient provenir de sources illicites.
Ulrike Haupt, in D+C monthly, octobre 2013 ; voir DandC.eu

Égalité de traitement
On est en droit de penser que l’égalité à laquelle aspirent les femmes n’est pas celle, strictement numérique, du 50-50 imaginé par les bureaucrates, les chercheurs et bon nombre de féministes […] Les partisans de cette symétrie quantitative feraient mieux d’envisager le progrès sous l’angle des aspirations des femmes, et non de celles que leur prêtent des feuilles de calcul.
Kay Hymovitz, « Do women really want equality? » in Time, 4 septembre 2013

Évasion fiscale
Au cours des deux seules journées du sommet de Saint-Pétersbourg, 1,7 milliard d’euros se seront envolés vers les paradis fiscaux. Une somme qui suffirait à financer la moitié du budget national 2013 du Sénégal.
Communiqué de presse d’Oxfam appelant le G20 à lutter contre l’évasion fiscale avant le sommet de Saint-Pétersbourg, 4 septembre 2013. 


Économie
Les grandes économies avancées connaissent une reprise modérée, d’après la dernière évaluation intermédiaire de l’OCDE. La zone euro est sortie de la récession, bien que la production reste faible dans plusieurs pays.

Selon les indicateurs avancés d’octobre, la croissance se redresse aux États-Unis, au Japon et dans l’UE, et fléchit légèrement en Chine, où elle pourrait renouer avec son rythme tendanciel. Ces indicateurs montrent une possible amélioration au Brésil, en Russie et en Inde. Les indicateurs composites avancés de l’OCDE reposent notamment sur les carnets de commandes, les permis de construire et les taux d’intérêt à long terme, et donnent une indication fiable des tendances et revirements de l’activité économique.

L’inflation dans la zone OCDE s’est élevée à 1,7 % entre août 2012 et août 2013, contre 2 % dans l’année précédant juillet 2013. Ce ralentissement est dû essentiellement au net coup de frein du renchérissement de l’énergie (1,7 % sur un an en août, contre 4,5 % en juillet). Les prix de l’alimentation ont légèrement fléchi, à 2,1 % sur un an en août, contre 2,2 % en juillet. Hors prix de l’alimentation et de l’énergie, le taux d’inflation annuel de la zone OCDE est resté globalement stable, à 1,6 % en août.

Le commerce de marchandises a ralenti dans la plupart des grandes économies au deuxième trimestre 2013. En glissement trimestriel, la valeur des importations et exportations de marchandises de l’ensemble des pays du G7 et des BRICS a perdu respectivement 1,4 % et 1,8 %.

Le taux de chômage de la zone OCDE, à 7,9 % (soit 47,8 millions de chômeurs), est resté inchangé en août par rapport à juillet. Aux États-Unis, il s’est replié de 0,1 point de pourcentage, à 7,3 %, tandis qu’il grimpait de 0,3 point de pourcentage au Japon, à 4,1 %. Dans la zone euro, le taux de chômage est resté élevé en août, à 12 %, après avoir baissé de 0,1 point de pourcentage en juillet. Le taux de chômage des jeunes est resté stable, à 16 %.

Parallèlement, le taux d’emploi a progressé de 0,1 point de pourcentage dans la zone OCDE sur un trimestre. Il reste toutefois 1,4 point de pourcentage en dessous de son niveau du deuxième trimestre 2008, avant l’éclatement de la crise financière. Aux États-Unis, il s’est stabilisé à 67,3 % des personnes en âge de travailler, mais il a progressé en Allemagne (73,3 %) et au Japon (71,5 %). Si toutes les catégories de population ont vu leur taux d’emploi augmenter au T2 2013, celui des jeunes reste 0,2 point de pourcentage en deçà du niveau d’il y a un an.

Voir www.oecd.org/fr/statistiques 

 

Pays en bref


©OCDE

La générosité de la Suède la classe au deuxième rang des membres du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE, qui réunit les principaux donneurs du monde. L’an dernier, les apports d’aide publique au développement (APD) du pays se sont élevés à 5,24 milliards USD, soit 0,99 % de son revenu national brut (RNB). Le CAD a félicité la Suède de prévoir son budget afin que celui-ci atteigne l’objectif de 1 % d’APD/RNB chaque année depuis le dernier examen par les pairs, et ce dans une situation de crise mondiale.

D’après l’indice de restrictivité de la réglementation de l’IDE établi par l’OCDE, le régime juridique applicable aux investissements étrangers au Costa Rica est plus ouvert que la moyenne des 57 pays pris en compte. L’examen par l’OCDE de la politique d’investissement du Costa Rica indique que les entrées d’investissement direct étranger dans le pays ont progressé à un rythme impressionnant de 13 % en moyenne par an pendant la dernière décennie.

L’Angleterre devrait élargir l’offre de formation professionnelle postsecondaire pour répondre à l’évolution des besoins des étudiants et des employeurs, préconise l’OCDE dans un nouveau rapport. Le pays dispose d’un vaste système universitaire de qualité délivrant des licences en trois ans, mais les étudiants ne sont pas assez nombreux dans les filières professionnelles plus courtes.

En Irlande, l’économie montre des signes de redressement encourageants après la crise financière mais il faut encore intensifier les efforts pour redynamiser la croissance et créer les emplois qui permettront au pays de recouvrer pleinement la santé, selon la dernière Étude économique de l’Irlande de l’OCDE et un nouveau rapport, Local Job Creation: How Employment and Training Agencies Can Help. Bien qu’ayant récemment baissé, le chômage demeure très préoccupant, à plus de 13 % de la population active.

En octobre, la Suisse est devenue le 58e pays à signer la Convention multilatérale concernant l’assistance administrative mutuelle en matière fiscale. La Chine a également signé la Convention en août. Tous les pays du G20 ont à présent pleinement tenu l’engagement qu’ils avaient pris lors du Sommet du G20 à Cannes de signer la Convention et de se diriger vers l’adoption de l’échange automatique de renseignements comme nouvelle norme internationale.


Culture financière
Selon un rapport, les individus ont besoin de mieux comprendre les questions financières pour améliorer leur bien-être et la stabilité de l’économie. Publié lors du G20 de Saint- Pétersbourg, Advancing National Strategies for Financial Education fait état d’un faible niveau de culture financière chez les consommateurs ; les personnes interrogées lors de plusieurs enquêtes reconnaissent se sentir perdues en matière de produits financiers. Selon le rapport, seize pays mettent en oeuvre des stratégies d’éducation financière, notamment des programmes scolaires, conformes aux principes formulés par l’OCDE et son Réseau international sur l’éducation financière. 


Soutien croissant à l’agriculture
Les grands pays agricoles ont accru leur soutien public à l’agriculture en 2012, rompant avec des années de réduction des aides après avoir atteint des planchers absolus en 2011. Le soutien public aux producteurs s’élève en moyenne à un sixième des recettes agricoles brutes dans les 47 pays couverts par le rapport Politiques agricoles : suivi et évaluation 2013.


Importance des chaînes de valeur
Selon le rapport OCDE-OMC-CNUCED Implication of Global Value Chains for Trade, Investment, Development and Jobs, la réussite sur les marchés internationaux dépend autant de la capacité à importer des intrants de grande qualité que de celle à exporter : les intrants intermédiaires représentent plus des deux tiers des échanges de produits manufacturés et 70 % des échanges de services à l’échelle mondiale. 


Best of
Si quelques-uns d’entre eux [les pays moins développés] ont un secteur privé fortement développé, les ressources publiques et privées sont généralement mal administrées et des possibilités de développement restent souvent inexploitées. Malheureusement, il ne semble pas qu’il existe de procédé simple ou rapide pour venir à bout de ces insuffisances par le seul recours aux moyens locaux.

Sherwood Fine, “La croissance économique dans les pays moins développés”, n° 5, août 1963.  




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016