En bref T2 2013

Les dépenses d’éducation s’essoufflent... ; ...et les créations d’entreprises stagnent ; Verbatim ; Économie ; Pays en bref ; Lancement d’une action fiscale ; Le mobile en hausse ; Aide commerciale ; Best of : Mathématiques

Les dépenses d’éducation s’essoufflent...

...et les créations d’entreprises stagnent

Verbatim

Économie

Lancement d’une action fiscale

Le mobile en hausse

Aide commerciale

Best of : Mathématiques



Les dépenses d’éducation s’essoufflent…

D’après un rapport, la crise a stoppé la hausse tendancielle des investissements dans l’éducation observée depuis les années 90. Ces investissements sont pourtant considérés comme indispensables à la croissance à long terme et à la protection contre le chômage, mais les restrictions budgétaires, le coût des plans de sauvetage et le chômage élevé ont eu un effet négatif sur les dépenses.

En 2009-2010, les dépenses publiques destinées aux établissements d’enseignement ont baissé de 1 % du PIB en moyenne dans la zone OCDE, avec un recul supérieur à 2 % en Estonie, en Fédération de Russie, en Hongrie, en Islande et en Italie, et inférieur ou égal à 2 % en Autriche, en Espagne, aux États-Unis, en Irlande, en Norvège, en Nouvelle-Zélande et au Portugal. Quinze pays de l’OCDE ont réduit leur budget d’éducation en 2011 et 2012.

Le rapport Regards sur l’éducation montre que le taux de chômage des diplômés du supérieur a augmenté, mais reste, dans la plupart des pays, largement en dessous de celui des diplômés de l’enseignement secondaire, surtout pour les 25-34 ans.

Voir les graphiques sur www.oecd.org/fr/ presse/leducation-devient-plus-precieuseen- periode-de-crise-mais-linvestissementbaisse- dans-ce-secteur.htm

www.oecd.org/perspectiveseconomiques


… et les créations d’entreprises stagnent

Les taux de création d’entreprises restent inférieurs aux niveaux d’avant la crise, car les entrepreneurs souffrent encore du durcissement des conditions de crédit, selon la dernière version de Panorama de l’entrepreneuriat.

Les créations d’entreprises sont particulièrement peu nombreuses en Espagne, mais commencent de se redresser en Australie et au Royaume-Uni. En France, elles sont favorisées par l’allégement des formalités requises et les avantages fiscaux accordés aux auto-entrepreneurs.

Selon ce rapport, le nombre de fermetures d’entreprises, qui s’était accéléré avec la crise, ne s’est pas non plus ralenti. Cependant, les faillites d’entreprises sont moins stigmatisées et l’opinion est plus sensible au rôle des entrepreneurs et à l’intérêt de donner à chacun une « deuxième chance ».

www.oecd.org/fr/std/stats-entreprises/ entrepreneurshipataglance.htm


Verbatim

La Colombie a de la classe
« Nous sommes entrés dans la meilleure université parce que nous avons réussi tous les examens… Seuls les meilleurs [pays] sont invités [à rejoindre l’OCDE] et la Colombie en fait partie. »

Juan Manuel Santos, Président de la Colombie, El Tiempo, 30 mai 2013

Le temps fiscal
« Réussir une réforme fiscale internationale prend du temps. L’OCDE pourrait prendre trois ans pour rédiger des propositions contre la fraude fiscale. Mais les gouvernements pourraient prendre beaucoup plus de temps, d’abord pour s’entendre sur un nouveau code international des impôts, puis pour l’appliquer. »

Opinion, The Irish Times, 1er août 2013

Reprise fragile
« Si on se remet à casser la croissance, qui investira ? Qui, dans notre société, soutiendra encore les réformes ? On peut faire beaucoup de réformes sans affaiblir la conjoncture : sur les retraites, la formation professionnelle, la concurrence dans les services, l’efficacité des services publics... »

Jean Pisani-Ferry, Commissaire général à la stratégie et à la prospective, Le Monde, 19 août 2013

Les nouveaux médias ne suffisent pas
« Les gens renonceront à leur nourriture et à leur toit avant de renoncer à la télévision. »

Chase Carey, directeur de la 21st Century Fox, Financial Times, 8 août 2013


Économie

Les indicateurs avancés publiés en août montrent une accélération de la croissance aux États-Unis, au Japon et dans l’UE, mais un ralentissement au Brésil, en Chine et en Russie. En Inde, une reprise fragile semble s’annoncer. Les indicateurs composites avancés de l’OCDE reposent notamment sur les carnets de commande, les permis de construire et les taux d’intérêt à long terme, et contribuent à anticiper les tendances et les points d’inflexion de l’activité économique.

Le PIB trimestriel de la zone OCDE a augmenté de 0,5 % au deuxième trimestre 2013 (0,9 % sur un an), contre 0,3 % au premier trimestre. La plupart des pays du G7 y ont contribué, avec une croissance de 0,7 % en Allemagne, 0,6 % au Japon et au Royaume-Uni, 0,5 % en France et 0,4 % aux États-Unis. L’Italie a subi un repli de 0,2 %. L’inflation dans la zone OCDE a progressé de 1,8 % durant l’année précédant juin 2013, contre 1,5% durant l’année précédant mai 2013. Cette légère poussée reflète la hausse de 3,4 % des prix de l’énergie et de l’alimentation, qui ont grimpé de 2,2 % en juin, contre 1,9 % en mai 2013. Hors alimentation et énergie, le taux annuel d’inflation dans la zone OCDE s’est ralenti à 1,4 %, contre 1,5 % en mai.

Le commerce de marchandises a progressé dans les grandes économies au premier trimestre 2013. Par rapport au quatrième trimestre, la valeur des exportations et des importations de marchandises dans les pays du G7 et les BRICS s’est accrue respectivement de 1,3 % et 2,8 %.

Le taux de chômage dans la zone OCDE s’est établi à 8 % en mai 2013 (soit 48,5 millions de chômeurs), inchangé pour le troisième mois consécutif. Il a augmenté de 0,1 point de pourcentage aux États-Unis (7,6 %), s’est stabilisé à au Japon (4,1 %), mais a atteint un nouveau sommet à 12,2 % dans la zone euro. Le taux de chômage des jeunes dans la zone OCDE a diminué de 0,1 point, à 16,3 %, soit un point de pourcentage de moins que le pic d’octobre 2009.

Le taux d’emploi dans la zone OCDE est resté stable par rapport à l’année précédente, à 65,1 % pour le premier trimestre. Il s’est maintenu à 67,3 % des personnes d’âge actif aux États-Unis et à 73,1 % en Allemagne, et a augmenté de 0,3 point de pourcentage, à 71,2 %, au Japon.

www.oecd.org/fr/statistiques

 

Lancement d’une action fiscale

Une double initiative contre la fraude fiscale a été lancée en juillet. Il s’agit, premièrement, du Plan d’action en 15 points pour lutter contre l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices, visant les lacunes dont tirent parti les multinationales pour réduire leur fiscalité. Élaboré à la demande du G20, ce plan aide les gouvernements à lutter contre la fraude fiscale des entreprises. Il complète la nouvelle plateforme d’échange automatique d’informations destinée à renforcer la transparence et la coopération. Voir les articles pages 20-25.

www.oecd.org/fr/fiscalite

 

Le mobile en hausse

Les revenus des services mobiles de données augmentent fortement dans la majorité des pays de l’OCDE et, avec l’essor des abonnements haut débit sans fil, ils favorisent la croissance des opérateurs de réseau. Mais les décideurs et les régulateurs pourraient devoir intervenir pour s’assurer que l’offre est suffisante, d’après les Perspectives des communications, qui appellent à plus de concurrence.


Aide commerciale

« L’aide au commerce » pourrait aider les pays en développement à réduire encore les coûts commerciaux, améliorer leur performance et rejoindre les chaînes de valeur mondiales, selon un rapport de l’OCDE et de l’OMC. Depuis 2006, les donneurs ont déboursé plus de 170 milliards de dollars pour l’aide au commerce, et les engagements annuels ont atteint 41,5 milliards de dollars en 2011, 57 % de plus que la moyenne 2002-05.

 

Best of

Les mathématiques qui figurent dans les programmes traditionnels de l’enseignement primaire et secondaire datent, pour leur plus grande partie, d’avant 1760. Et pourtant il s’est produit depuis (et singulièrement depuis 1900) une véritable révolution dans la pensée mathématique. Il en résulte que les connaissances de l’élève moyen qui a terminé ses études secondaires reflètent un mode de pensée vieux de 200 ans. Prof. Howard F. Fehr, « Un enseignement mathématique à la mesure des besoins de demain », n° 3, mars 1963 




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016