Les nouveaux enjeux de l’aide

Qu’est-ce que l’aide  au développement ?  En théorie, son  objectif est simple :  améliorer la vie des  plus pauvres de la  planète. En pratique,  elle recouvre des  activités multiples :  du creusement  d’un puits dans  un village reculé à de vastes stratégies  multilatérales pour lutter contre le sida. 

Il est donc difficile d’appréhender ce secteur  particulier des flux économiques mondiaux  dans sa globalité, et surtout d’en mesurer  l’efficacité. Or, de ce secteur dépendent  directement des millions de vies humaines.  Il est donc vital d’en clarifier les enjeux,  les évolutions et les effets. C’est ce à quoi  s’emploie De l’aide au développement : la  lutte mondiale contre la pauvreté, l’un des  derniers nés de la collection « Les  Essentiels de l’OCDE ».

Riche d’exemples concrets, d’explications  concises et de chiffres éloquents, cet ouvrage  destiné au grand public adopte également  une approche historique éclairante. Née  avec la reconstruction au sortir de la  Seconde guerre mondiale, l’aide publique au  développement (APD) prend un nouvel essor  en 2000 avec la formulation des Objectifs du  Millénaire pour le Développement (OMD).

Aujourd’hui, l’un des principaux débats sur  l’APD concerne son efficacité. L’ouvrage  rappelle les cinq principes de la  Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide  (2005) : l’appropriation (chaque pays en  développement détermine ses objectifs de  développement et coordonne les activités),  l’alignement (clarté de l’aide et des moyens  envers les gouvernements et la société civile),  la prévisibilité de l’aide (planification à court,  moyen et long termes), l’harmonisation  (réduire la multiplicité des donneurs et la  fragmentation de l’aide), les résultats, et enfin  la responsabilité mutuelle (les deux parties  évaluent conjointement les progrès). Ces principes ont permis d’importants  progrès. En particulier la priorité accrue  accordée à la coopération plutôt qu’à  l’assistance, qui traduit un véritable  changement de mentalité. Quant aux  Objectifs du millénaire, si plusieurs d’entre  eux sont sans doute encore loin d’être atteints,  ils ont indéniablement contribué à accélérer  les efforts de réduction de la pauvreté.  

Mais la crise est passée par là. Les États  développés soumis à de sévères cures  d’austérité seront-ils capables de se  coordonner davantage pour accroître  l’efficacité de l’aide ? C’est l’objet du  Partenariat de Busan sur l’efficacité de  l’aide, lancé fin 2011. Il s’agit notamment  d’encourager les flux d’aide Sud-Sud, en  prenant acte du nouveau rôle des économies  émergentes. Celles-ci démontrent qu’un pays  peut sortir de la pauvreté, surtout s’il peut  fixer lui-même ses priorités.  

ISBN 9789264177888

Voir www.oecd.org/fr/cad/

©L’Observateur de l'OCDE N˚ 293 T4 2012




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016