Cliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Prudence nucléaire

Depuis mars 2011, la tragédie de Fukushima a changé les perspectives de l’énergie nucléaire. Néé en 1954 avec la construction de la centrale d’Obninsk, près de Moscou, l’énergie nucléaire a connu une forte croissance dans les années 1960 et 1970. Elle a ensuite connu un net déclin dans les années 1980, en raison des coûts et des délais qu’elle requiert, ainsi que des inquiétudes quant à la sécurité soulevées par les accidents de Three Mile Island aux États-Unis, en 1979, et de Tchernobyl en Ukraine, en 1986.

Cependant, depuis le milieu des années 2000, la capacité nucléaire mondiale s’est accrue de nouveau, du fait de la création de nouvelles centrales en Chine, d’augmentations de puissance et de l’allongement de la durée de vie de certains réacteurs dans d’autres pays. De fait, la construction de 16 nouvelles centrales nucléaires a démarré en 2010, un nombre inégalé depuis 1980. La Chine en représente 63 %, suivie par la Russie avec 13 %, tandis qu’une seule se trouve dans un pays de l’OCDE. En 2010, l’énergie nucléaire a produit 13 % de l’électricité mondiale, contre 18 % en 1996, année record. Début 2011, 30 pays détenaient 441 réacteurs nucléaires, et 17 autres, majoritairement extérieurs à la zone OCDE, ont annoncé leur intention de se doter de réacteurs.

Pourtant, Fukushima a contraint de nombreux gouvernements à revoir leurs projets. Selon l’AIE, partenaire de l’OCDE, de nombreux pays ont réaffirmé leur engagement en faveur de l’énergie nucléaire, comme le Japon, la France et les États-Unis. Néanmoins, ces derniers ont tout de même réalisé des contrôles de sûreté sur site et des tests de résistance, tandis que la Chine  et l’Allemagne avaient temporairement suspendu l’approbation de nouveaux projets. Selon l’AIE, l’avenir à long terme du secteur demeure incertain.

Agence internationale de l’énergie (2011), World Energy Outlook.

www.worldenergyoutlook.org

Voir aussi :

Aldrich, Daniel (2011), "Nucléaire : comment Fukushima a changé les règles du jeu", ParisTech Review.

Thibault, Harold (2011), "Les Chinois s'interrogent sur les conséquences de la catastrophe nucléaire", lemonde.fr

©L'Observateur de l'OCDE n° 286 T3 2011




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016