Crise migratoire

Cliquer pour agrandir

Le nombre de migrants dans les pays de l’OCDE a diminué d’environ 7 % en 2009, à 4,3 millions d’individus, contre environ 4,5 millions en 2008. Des données nationales récentes suggèrent que cette tendance s’est accentuée en 2010, selon les Perspectives des migrations internationales 2011.

Ce déclin est particulièrement marqué dans les pays asiatiques de l’OCDE et en Europe, notamment en Espagne, en Irlande, en Italie, en République tchèque et en Suisse. En 2009, les mouvements intra-communautaires ont diminué de 22 % mais les migrations permanentes vers l’Australie, le Canada et les États-Unis ont légèrement augmenté.

La baisse des migrations a coïncidé avec une diminution des opportunités d’emploi résultant de la crise économique. En 2009, les migrations temporaires de travail ont reculé de 17 %. Les jeunes immigrés ont été durement frappés par les pertes d’emploi, tout comme les travailleurs du bâtiment, de la finance et du commerce de détail. Toutefois, l’emploi des immigrés a augmenté dans l’éducation, la santé, les soins de longue durée et les services domestiques. De plus, davantage de femmes immigrées sont entrées sur le marché du travail, compensant les pertes d’emploi de leurs homologues masculins, selon le rapport de l’OCDE.

En dépit de la gravité de la crise, les migrations ont moins baissé que prévu, sans doute parce que le vieillissement de la population et la baisse du taux de fécondité ont stimulé la demande de travailleurs qualifiés et non qualifiés. Le rapport formule quatre grandes recommandations pour aider les gouvernements à améliorer leur gestion des flux migratoires : convaincre l’opinion publique de certains faits — la majorité des immigrés sont bien intégrés dans les pays de l’OCDE, par exemple ; élargir la coopération entre pays d’origine et employeurs ; renforcer les initiatives d’intégration et garantir l’égalité des droits en encourageant la naturalisation.

Voir www.oecd.org/migrations

© L'Observateur de l'OCDE n°285, T2 2011




Données économiques

PIB +0,43% T1 2017
Échanges exp +3,0% ; imp +4,0% T1 2017
Inflation annuelle 2,4% avril 2017
Chômage 6,008% mars 2017
Mise à jour: 22 juin 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017