Garder la pêche

En 2004, les pays en développement ont récolté dans leurs filets plus de 20 milliards de dollars d’exportations nettes de poisson, soit plus de quatre fois les exportations de café, et près de dix fois les exportations de thé. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), cette même année, le poisson a apporté à plus de 2,6 milliards de personnes à travers le monde au moins 20 % de leurs apports moyens en protéines. Victime de son succès, ce secteur vaste et crucial ne pourra être sauvé que par la coopération internationale. Ce message ressort clairement de l’impact de la mondialisation sur la pêche et l’aquaculture : défis et opportunités.

Sachant qu’en 2005, selon la FAO, environ la moitié de tous les stocks de poissons étaient pleinement exploitée ou approchait du seuil de non-renouvellement, et qu’un quart des stocks était surexploité, diminuait ou était en phase de reconstitution, assurer la durabilité des stocks est un objectif clé des politiques internationales de la pêche. Les pays développés et en développement doivent réévaluer leur gestion de la pêche à l’échelle nationale, tout en renforçant la gouvernance de ce secteur. Tout d’abord, les décideurs devraient supprimer les surcapacités de flotte et réduire certaines subventions. L’aide au développement et au renforcement de capacités des pays en développement devraient également être érigée en priorité.

L’impact de la mondialisation sur la pêche et l’aquaculture examine l’ensemble de la chaîne de valeur de la pêche, de la capture à l’élevage, celle-ci ayant produit 66,7 millions de tonnes de poisson en 2006 pour un montant estimé à 86 milliards de dollars, en passant par la préparation et la vente au détail. L’ouvrage aborde certaines préoccupations soulevées par l’aquaculture, en particulier ses retombées parfois négatives sur l’environnement (voir aussi « Aquaculture : des promesses à tenir », L’Observateur de l’OCDE n° 278 et sur www.observateurocde.org). Il suggère également des mesures de préservation des stocks halieutiques, prône le respect des règles internationales existantes et le développement de nouvelles normes. En bref, améliorer la gestion internationale de la pêche peut rendre ce secteur plus respectueux de l’environnement et plus équitable.

Voir www.oecd.org/fr/croissanceverte/pecheries/ et www.fao.org/index_fr.htm

©L'Observateur de l'OCDE n° 279 mai 2010




Données économiques

PIB +0,43% T1 2017
Échanges exp +3,0% ; imp +4,0% T1 2017
Inflation annuelle 2,4% avril 2017
Chômage 6,008% mars 2017
Mise à jour: 22 juin 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017