Crise immobilière

Cliquez pour agrandir

Les prix de l’immobilier dans de nombreux pays de l’OCDE ont augmenté pendant plus de dix ans à partir du milieu des années 1990. Cette hausse a été particulièrement longue et prononcée. Auparavant, les booms immobiliers duraient environ six ans, pour une hausse avoisinant en général les 45 %. Le récent boom a duré deux fois plus longtemps, et les prix ont augmenté de 120 % en moyenne.

La crise a stoppé cette hausse prolongée des prix immobiliers dans de nombreux pays. Aux États-Unis, les prix avaient déjà commencé à chuter avant la récession, beaucoup plus tôt que dans d’autres pays de l’OCDE, du fait de la crise des subprimes, comme en atteste la comparaison des premiers trimestres 2008 et 2006. De fait, cette chute aux États-Unis, en fragilisant la valeur de produits comme les titres hypothécaires, a contribué à déclencher la crise financière.

Dans l’ensemble, les prix de l’immobilier aux États-Unis ont chuté d’environ 30 % jusqu’à mi-2009. Ils semblent s’être quelque peu rétablis depuis, même si, comme le signale le New York Times, une véritable stabilisation prendra du temps. Plusieurs autres pays de l’OCDE ont également connu des chutes de prix spectaculaires, y compris l’Espagne et le Royaume-Uni, où ils se sont rétablis depuis peu. Il y a également des exceptions : les prix en Australie sont rapidement remontés après une brève chute due à la crise, et le marché immobilier allemand n’a presque pas été affecté, ni par le boom, ni par la crise.

Une mise en garde s’impose toutefois : les comparaisons internationales des prix immobiliers sont difficiles à établir. Les méthodes de collecte de données peuvent être très différentes selon les pays, et les données peuvent se limiter aux prix urbains, par exemple, ou à certains types de logements.

Voir www.oecd.org/eco-fr




Données économiques

PIB +0,7% T2 2017
Échanges exp +1.4% ; imp +1.7% T1 2017
Inflation annuelle 2,2% août 2017
Chômage 5.8% août 2017
Mise à jour: 20 oct 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017